28 C
Sénégal
12 août 2020
FidesPost
CONTRIBUTION

Un prêtre salue l’émergence audacieuse des forces religieuses sur le champ politique africain

Le Père Donal Zagore, prêtre ivoirien, voit d’un bon œil l’émergence de plus en plus audacieuse des forces religieuses africaines sur le champ politique. Un tel phénomène permet d’espérer, selon lui, des lendemains meilleurs pour les populations africaines dont l’espérance se noie quotidiennement dans le désespoir avec des dirigeants peu soucieux du développement de leurs pays.

De plus en plus, la scène politique africaine n’est plus simplement l’apanage de l’unique politique africain, mais aussi des forces religieuses africaines. Si hier au Congo Kinshasa, c’est l’église catholique, par la voix de ses évêques, qui a pesé de tout son poids et continue de le faire pour que les valeurs démocratiques de vérité et de justice supplantent les vices tels que la corruption, l’injustice, l’inégalité, aujourd’hui, c’est au tour de l’imam Mahmoud Dicko au Mali de défendre les valeurs démocratiques de son pays et même du pasteur Lazarus Chakwera de prendre les rênes du pouvoir en devenant président du Malawi.

Cet désormais éveil et vif engagement directs des forces religieuses africaines dans l’espace politique est l’expression de l’échec du politique africain.

En effet, devant une population africaine de plus en plus asservie au démon du pouvoir politique et privée de chefs véritablement soucieux de la libérer, les forces religieuses se lèvent par des actes concrets pour ne plus laisser l’espérance de leur peuple se noyer quotidiennement dans un désespoir farouche. Elles deviennent, au grand bonheur des populations jugulées dans l’expression de sa liberté, l’espérance d’un projet de renouveau alternatif qui désormais non seulement offrira une chance pour inverser le rapport de force, mais aussi servira de creuset pour un changement véritable.

L’espoir qui renait dans les cœurs de ces peuples africains avec l’audace politique des forces religieuses sur le continent est tellement grand qu’aujourd’hui elles n’ont pas le droit d’échouer dans leur combat. Réussir pour faire renaître l’espoir politique sur le continent est non seulement un impératif, mais désormais une vocation, à laquelle les forces religieuses doivent répondre avec prophétie.

P. Donald ZAGORE, sma

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite