26 C
Sénégal
12 août 2020
FidesPost
ACTUALITE Nationale

Reprise des messes et activités pastorales : quelles sont les mesures sanitaires proposées ?

Dans son 7e communiqué, paru le 10 juillet dernier, l’archevêché de Dakar annonçait une possible reprise du culte et des activités pastorales « aux environs du 15 août ». Une annonce très attendue par les fidèles catholiques qui sont obligés depuis plusieurs mois de vivre leur foi à distance. Dans cette perspective de retour dans les Eglises, l’archevêque métropolitain avait aussi invité les différentes communautés paroissiales à « réfléchir à des mesures sanitaires adaptées à leur localité ».

Pour vivre le temps liturgique en communauté tout en préservant la santé des uns et des autres, plusieurs solutions ont déjà été envisagées à travers certaines paroisses de l’archidiocèse de Dakar. Il s’agit entre autres de :

  • Mettre en place un tableau d’affichage qui informera les fidèles sur les horaires des messes, le nombre de participants autorisés ainsi que sur les mesures de distanciation sociale prises ;

  • Exiger la désinfection des mains au gel hydro-alcoolique à l’entrée de l’Eglise ;

  • Mettre en place un nouveau système d’entrées et sorties qui permettra de limiter les attroupements et croisements au niveau des diverses issues : les personnes les plus proches de la sortie sont celles qui s’en iront en premier à la fin des messes ;

  • Limiter le nombre de places sur les bancs pour respecter la distanciation lors des célébrations ;

  • Espacer les messes de façon à assurer le nettoyage et la désinfection de l’Eglise après chaque célébration ;

  • Exiger le port du masque dès l’entrée de l’Eglise et en mettre à disposition pour les participants qui n’en ont pas ;

  • Assurer une bonne aération de l’Eglise ;

  • Effectuer les salutations d’usage dans le strict respect des gestes barrières ;

  • Bannir la transmission du panier de quête qui se faisait d’un fidèle à un autre ;

  • Procéder au mouvement de communion, en gardant une distance minimum dans les rangs ;

  • Recevoir le corps du Christ dans la main gauche et le porter à la bouche à l’aide de la main droite…

Toutes ces mesures permettront d’assurer une reprise des activités religieuses collectives au sein des églises tout en minimisant les risques de propagation du virus. Bien évidemment, ces règles sanitaires ne s’appliquent pas uniquement aux fidèles mais à toute l’assemblée.

A cet effet, tous les linges d’autels, bénitiers, micros, les sièges et l’autel même devront être désinfectés à la fin de chaque célébration. Quant au missel, seul le prêtre célébrant devra y toucher.

Les ministres extraordinaires chargés de la distribution de la communion s’acquitteront de cette tâche en se désinfectant les mains avant et après le rite.

Par ailleurs, les servants d’autels et lecteurs désormais en nombre réduit devront se désinfecter les mains régulièrement et garder une distance d’un mètre entre eux. Les mêmes dispositions sont de vigueur au sein des choristes qui sont invités à respecter la distanciation sur leurs bancs. Ils pourront toutefois se réunir en petits groupes de chanteurs tout en respectant la distance minimale requise.

Aussi, le dépôt des cierges et votives de dévotion sera fait après s’être désinfecté les mains.

L’essentiel des mesures sanitaires proposées par les paroisses concerne entre autres le port du masque, la distanciation sociale, un nettoyage fréquent de l’Eglise ainsi que la mise à disposition de gels hydro alcooliques.

Toujours dans l’optique de minimiser les risques, certains fidèles n’écartent pas la possibilité de faire les messes dans les cours d’écoles ou esplanades adjacentes aux églises. Cette proposition vise à mieux garantir le respect de la distanciation. Les messes se feront ainsi à l’extérieur une ou deux fois par semaine avec le soutien des scouts pour assurer le respect des mesures barrières.

Eliane Christiane Nahum

1 commentaire

MARENA 24 juillet 2020 at 17 h 20 min

Bon je suis d’accord avec les différents points cités plus haut mais le dernier ne me laisse pas indifférente. Les messes célébrées en dehors des églises ne peuvent jamais être les mêmes que celles tenues à l’intérieur de l’église, elle même.
On est plus concentré, plus attentif, plus disposé, plus à l’aise en tout cas. On prie mieux et profondément car elle est fermée, bien limitée . Il suffit de comparer une prière faite dans une église et celle faite dehors( en dehors d’un endroit fermé). Dieu même nous demande de fermer la porte quand on prie😂😅 donc pourquoi faire la messe dehors où il n’y a pas de porte.
Dehors, on est souvent un peu distrait, on a du mal à suivre convenablement, certains se déplacent comme ils veulent, d’autres dérangent en traînant leur chaise, il peut également y avoir des problèmes liés à la logistique et tant d’autres soucis.
Donc que quelqu’un dise NON pour moi!
Cordialement !

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite