38.5 C
Sénégal
25 mai 2022
ACTUALITE Recensions - Ouvrages

Recension : La séparation, chemin vers le réel de Christophe GALMICHE

Beaucoup de personnes ont fait l’expérience de la séparation. A cause de ou grâce à diverses raisons. C’est cette thématique que l’auteur, médecin, praticien des Armées, ayant soutenu une thèse sur l’éthique de la vérité annoncée au patient atteint de maladie d’Alzheimer, développe dans ce livre. Il s’intéresse cependant moins, avec cet ouvrage, à l’éthique médicale qu’à son propre parcours spirituel.

Pratiquant les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola, il affirme en début et fin d’ouvrage que cet écrit marque « une étape, celle du milieu de vie » (185) et doit « sceller un travail de deuil » (185).

En effet, il est le benjamin d’une famille occupée à devoir « survivre au décès brutal et précoce » d’un mari/père et d’un fils/ainé mort-né. Le mot « séparation » du titre s’ancre dans ce réel qui, avec l’ouvrage, doit pouvoir prendre plus de consistance. C’est un aphorisme de René Char qui interpelle l’auteur. Ce sont la lecture de la Bible et la pratique des Exercices spirituels d’Ignace de Loyola, ajoutées à l’expérience de la médecine et de la vie qui finalement cristallisent le récit de cet ouvrage :
1. Détour anthropologique,

  1. Prisme théologique,
  2. Enracinement biblique.

Christophe Galmiche qui revient à chaque fois sur la question de la séparation évoque tour à tour les âges de la vie, la place et le rôle de la conscience comme principe vital de l’existence et écrin de l’Espérance, des figures bibliques comme Abraham ou Moïse, etc.L’ouvrage qui se clôt sur des textes divers est surtout un livre de méditation à proposer à toutes les personnes vivant les affres de la rupture d’un lien affectif, conjugal, filial, bref personnel.

Homère Yague

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite