26.5 C
Sénégal
8 décembre 2022
ACTUALITE

Philippines : Les américains restituent des cloches d’une église volées en 1901

Après avoir bataillé plus d’un siècle durant, l’église Saint Laurent de Rome de Balangiga, dans le centre de l’archipel, a finalement récupéré le 15 décembre ses trois cloches volées par les Américains en 1901. Le Président Rodrigo Duterte avait appuyé cette restitution,dans sa volonté d’émancipation vis-à-vis des Etats-Unis dont les Philippines sont l’ancienne colonie, malgré ses relations tumultueuses avec l’Eglise catholique, selon Eglises d’Asie.

L’affaire commence en 1901, durant la guerre américano-philippine (1899-1902), alors que les États-Unis viennent de racheter les Philippines aux Espagnols. Pour se venger d’une attaque surprise philippine qui a tué presque cinquante des leurs, les soldats Américains dérobent trois cloches utilisées pour sonner le tocsin de l’église de Balangiga. Ils transportent ensuite leur butin de guerre par-delà les mers, jusqu’à leurs bases en Corée du Sud et dans l’État américain du Wyoming. Narré dans tous les livres d’histoire des Philippines, ce fait d’armes cristallise un certain ressentiment côté philippin, malgré les liens militaires conservés avec le grand frère américain.

Rapatriées dans un avion spécialement affrété par l’US Air Force, les cloches ont été restituées à leur église d’origine le15 décembre, juste à temps pour « Simbanggabi », tradition annuelle pendant laquelle les Philippins se rendent à la messe entre 3 et 5 heures du matin durant la neuvaine précédantNoël. « Cela faisait 117 ans que l’on attendait le retour de ces cloches. Aujourd’hui est un jour historique pour nous », s’est réjoui Mgr Crispin Varquez, évêque de Borongan. 

« C’est un moment de grande fraternité. Les cloches avaient été volées à un moment de violence et de souffrance. Désormais,elles célèbrent la paix, la réconciliation et la louange de Dieu. », a salué pour sa part Mgr Gabriele Giordano Caccia, nonce apostolique auxPhilippines.

Devant une foule enthousiaste, Rodrigo Duterte,invité d’honneur de la cérémonie de remise officielle, est venu sonner le carillon. « Nous avons pu récupérer les cloches grâce aux prières et à la ferveur de notre nation tout entière », a sobrement déclaré le président, avant de rendre hommage à « la générosité américaine ». Réputé proche de Rodrigo Duterte, Mgr Romulo Valles, l’archevêque de Davao et président de la Conférence épiscopale des évêques philippins, a souligné « un effort collectif ». Et d’ajouter : « Nous partageons la joie des habitants de Balangiga ».

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite