33 C
Sénégal
28 septembre 2020
FidesPost
ACTUALITE Nationale

Mgr André Gueye ordonne diacres six jeunes spiritains après leur engagement définitif dans la famille religieuse du Père Libermann

Samedi 1er août 2020, la joie était palpable au sein de la Congrégation des Fils du Père Libermann, la congrégation du Saint Esprit (Spiritains) ici même à Dakar et pour cause, six de leurs membres prenaient en ce jour leur engagement définitif dans cette Congrégation religieuse et missionnaire à travers les vœux perpétuels. Il s’agit des frères Guy Levis KOUADIO (Côte d’Ivoire), Jean-Landry MAHAVANONA (Madagascar), Odilon BARIJAONA (Madagascar), José RAKOTOARISOA (Madagascar), Fifaliana Nambininjanahary (Madagascar) et Jean-Patrick POLYDOR (Ile Maurice). Ils ont également été ordonnés diacres, le lendemain, par Mgr André Gueye, Évêque de Thiès.

Ces six jeunes ont commencé leur parcours théologique au Sénégal en 2017. Ils ont rejoint le cycle de théologie après quelques années de formation notamment pour le postulat, le cycle de philosophie et le noviciat dans les divers pays couverts par les Spiritains. Certains sont passés par la Tanzanie, Madagascar, l’île Maurice ou la Côte d’Ivoire pour ces différentes étapes avant la théologie.

C’est ainsi qu’après avoir complété leur formation théologique, et trois ou quatre ans après leurs premiers vœux, ils ont demandé à faire profession perpétuelle. À travers les vœux perpétuels, ils s’engagent définitivement au sein de la Congrégation. Ils choisissent de vivre la chasteté, la pauvreté et l’obéissance religieuse et à s’engager à progresser sans cesse vers la plénitude de la charité et à vivre dans la fidélité et apprendre à compter sur la fidélité du Seigneur.

Cet engagement a été précédé d’un mois de préparation communément appelé le « mois spiritain ». C’est un temps où les jeunes candidats prennent le temps de revoir tout leur parcours de formation, à travers différents thèmes proposés par le Supérieur et les accompagnateurs. Cette année ils ont eu la chance d’aller sur les pas des premiers missionnaires spiritains en Casamance, en passant par Kolda, Carabane et Ziguinchor. L’occasion leur a été donnée de découvrir le zèle missionnaire des premiers envoyés du Père Libermann au Sénégal. À travers des partages fraternels et fructueux avec des prêtres du diocèse de Ziguinchor, notamment les Abbés Christian Sagna et Edmond Sagna, ou encore ceux de Kolda, avec le Père Jean-Paul Tine, ils ont constaté l’immense travail missionnaire abattu par leurs aînés dans la Congrégation. Son excellence Monseigneur Jean-Pierre Bassène s’est réjoui de les accueillir pour un temps convivial de partage et d’amitié autour de la pastorale.

Le mois spiritain finit toujours par une grande retraite. Une semaine intense en prière et silence, vécue à Ngazobil chez les religieuses du Saint Cœur de Marie leur a permis de faire le point sur l’engagement qu’ils allaient bientôt prendre. C’est ainsi qu’après ce beau et bon temps de ressourcement, ces six jeunes ont dit « oui » définitivement au Seigneur devant leur Supérieur Provincial, le Père Moïse Ousmane Camara. La célébration a eu lieu à huis clos en l’église Saint Christophe de Yoff.

La célébration fut marquée par sa sobriété et simplicité. Seuls les prêtres spiritains y étaient conviés ainsi que les témoins des candidats du jour. La pandémie du COVID-19 oblige. C’est donc en petit comité que la messe de profession s’est tenue. Célébrée par le Supérieur provincial, entouré des prêtres responsables du théologat Spiritain, notamment les Pères Damien Meki et Jean-Claude Angoula, ainsi que de leurs témoins, les jeunes spiritains ont prononcé publiquement et pour toujours les trois vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance.

Par ailleurs, il faut savoir que la Congrégation du Saint Esprit est à multiples visages. Il y a des prêtres, des frères, des laïcs associés et des fraternités spiritaines. Dans le cas de Guy Levis, Fifaliana, Jean-Landry, Odilon, José et Jean-Patrick, ils cheminent vers le sacerdoce. Ainsi le premier degré de l’ordre est bien le diaconat. À la différence du diaconat permanent, le diaconat en vue du sacerdoce dure au minimum six mois. Il s’agit pour le futur prêtre de bien comprendre qu’il est avant tout appelé à servir. C’est dans ce sens que les six jeunes ont été ordonnés diacres par l’imposition des mains de son Excellence Monseigneur André Gueye, évêque du diocèse de Tierce.

Tout comme la célébration des vœux, l’ordination diaconale a eu lieu dans les mêmes conditions le dimanche 2 août, toujours à la paroisse Saint Christophe de Yoff. C’est dans la simplicité que les spiritains ont accueillis leurs nouveaux diacres. Les deux célébrations ont été suivis d’un repas fraternel à la maison provinciale.

La mission est abondante et les ouvriers sont peu nombreux… Continuons à prier pour les vocations.

Jean-Patrick Polydor

2 commentaires

Léonie Sarr 4 août 2020 at 11 h 11 min

En cette fête de St Jean-Marie Vianney, patron des prêtres, nous demandons son intercession pour nos 6nouveaux diacres. Qu’ils soient de saints serviteurs pour la gloire de Dieu et le bien des hommes. Amen !

Reply
Denise 4 août 2020 at 21 h 27 min

Nous bénissons le Seigneur pour ces 6 nouveaux diacres. Que le Saint Esprit soit leur guide, leur soutien, leur meilleur ami.

Soyez bénis chers diacres ! Bon vent et sainte mission !

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite