31 C
Sénégal
7 juillet 2020
FidesPost
ACTUALITE Internationale

Les Évêques gabonais rejettent la loi relative à la dépénalisation de l’homosexualité

Les évêques gabonais ont condamné, jeudi 25 juin 2020, la dépénalisation de l’homosexualité votée deux jours auparavant par l’ Assemblée nationale. Et ce, au nom de la sagesse des ancêtres, de la Constitution, de la Famille et de la foi chrétienne.

« Ce vote, en contradiction avec la majorité des Gabonais, pourrait non seulement entraîner des consciences fragiles à assumer des comportements déviants mais également exposer les homosexuels à des réactions hostiles », se sont exprimés les prélats gabonais dans un texte signé par Mgr Jean Patrick Iba Bâ, Archevêque de Libreville. Cette loi, selon eux, ne cadre pas avec les us et coutumes du pays.

Ils ont ainsi invité « les plus hautes Autorités de la République, à prendre leur responsabilité, pour que nos Institutions se réconcilient avec le peuple gabonais ».

Le 23 juin courant, l’assemblée nationale a voté un projet de loi controversé relatif à la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon. Le texte qui a été transmis au sénat pour amendement et adoption ou non, a suscité des vives réactions dans l’opinion.

Les Évêques gabonais ont par ailleurs dénoncé les « organisations internationales qui tendent à conditionner leur aide par l’acceptation de modes de comportements étrangers à nos moeurs ».

Ils ont, enfin, justifié leur rejet au « nom de la sagesse de nos ancêtres, au nom de notre Constitution, au nom de la considération que nous avons pour la Famille et au nom de notre foi chrétienne ».

Fidespost

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite