26.2 C
Sénégal
26 novembre 2022
ACTUALITE Nationale VIE CHRETIENNE

Leadership féminin en évolution : l’exemple de « 4 AS » au service de leur pays

Les femmes dans leur diversité socio-confessionnelles sont, en général, des actrices majeures du développement et de la croissance économique du pays. Elles contribuent quotidiennement à sa construction à différents niveaux de responsabilité. Même si elles sont confrontées à de multiples formes d’inégalités dans le milieu professionnel, en société ou dans la sphère politique, elles sont néanmoins de plus en plus nombreuses à s’affranchir des obstacles psychologiques ou sociaux pour créer de nouveaux espaces d’expression de leurs talents.

Depuis un certain temps, le monde découvre le pouvoir féminin et sa capacité à apporter les valeurs humaines au travail.  C’est le cas de ces « 4 AS » catholiques que nous vous présentons à travers ces quelques lignes. Elles jouissent d’une légitimité incontestable au sein du gouvernement actuel ou dans son entourage. Ceci grâce à leurs compétences, leur savoir-faire et leurs valeurs chrétiennes indiscutables. Qui sont-elles ?

Il y a d’abord Madame Sophie Gladima, actuel Ministre du Pétrole et des Énergies, Enseignant-chercheur au département de Géologie de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). Elle est titulaire d’un Doctorat en Géophysique Appliquée en Hydrogéologie et Géochimie Isotopique. Elle fut Conseillère Technique à la Primature en charge des Mines et Énergie, de l’hydraulique, Présidente de l’Association Africaine des Femmes en Géosciences (Asfeg), Conseillère de la Geological Society of Africa (Gsa) pour l’Afrique de l’Ouest et Responsable de la commission « Eau et Recherche » du comité de suivi du Global Water Partnership. Ancienne Coordinatrice nationale du Réseau des Zones Humides du Sénégal de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (Uicn), elle a également été Directrice de l’Agence National de la Recherche Scientifique Appliquée (Anrsa) et conduit la mise en place des premiers sites Géo-Parcs du Sénégal dans la Petite Côte. Membre fondateur de l’Alliance Pour la République (APR), Coordinatrice de BBY dans son fief de Joal-Fadiouth Ngazobil, Secrétaire chargée des relations entre le Directoire et le Comité National des sages de l’APR, celle qui a déjà été Ministre des Télécommunications, des Postes et des Technologies de l’Information et de la Communication du Sénégal, Ministre des Mines et de la Géologie, est devenue depuis quelques mois la première femme Maire de la Commune de Joal-Fadiouth Ngazobil.

Nous retrouvons ensuite Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye, récemment nommée Ministre de la Santé et de l’Action sociale. Première femme à avoir occupé le poste de Directrice de la Santé publique au Sénégal, elle était Secrétaire Générale du Syndicat Autonome du Sénégal (SAMES). Ancien Médecin-chef adjoint au district sanitaire de Thiès au centre de santé de 10ème, Mme Ndiaye a également été Directrice de la Santé, Médecin chef de la Région Médicale de Dakar, poste qu’elle a occupé durant 10 ans (2005 à 2015).

Madame Victorine Ndeye, Secrétaire d’État, auprès du Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, chargé du Logement. Elle est également la première femme Maire de la Commune de Niaguis. Cette Contrôleuse de Gestion est l’ancienne Directrice administrative et financière du groupe Futures Médias était par ailleurs Responsable du Pôle des affaires administratif au sein du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal Émergent. Elle est membre de l’Association des Dirigeants, Entrepreneurs et Cadres Catholiques du Sénégal.

Et enfin, Madame Anne Françoise Diouf, Responsable communication de l’Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables (ANER). Elle est la Présidente Déléguée de la Fondation trophée de l’Africanité au Sénégal et Vice-Présidente de l’Ordre des Jeunes Leaders Africains (OJLA) avec siège social à Cotonou-Bénin. Elle est aussi Conseillère Programme de l’ONG Planète Paix avec siège social à Abidjan – Côte d’Ivoire et avait été nominée New Leader du Cran Montana Forum de Suisse en mars 2018 à Dakhla au Maroc. Elle est actuellement Conseillère Municipale à la Mairie de Mbour.

Généralement attribuées à elles, ces « 4 AS » disposent des qualités d’empathie, de bienveillance et d’écoute qui lui permettent de gagner la confiance de leurs collaborateurs. Leur créativité les pousse toujours à explorer de nouvelles voies, tandis que leurs recherches d’harmonie leur suggèrent de miser constamment sur l’échange et le partage pour fédérer.

Cela donne à considérer qu’il est aujourd’hui urgent de repenser les politiques économiques des pays africains qui doivent désormais tenir compte du rôle fondamental et nécessaire de la femme pour l’accomplissement de divers projets d’ordre social, culturel et économique.

Le leadership féminin manifeste à travers ces « 4 AS » est dorénavant une réalité qui reconquiert le rang qui leur sied dans un monde en pleine mutation technologique où des critères comme la performance, l’innovation et la compétitivité deviennent des indicateurs clés pour booster la croissance. Les institutions qui ont intégré les traits du leadership féminin réussissent grâce à l’harmonisation des valeurs féminines et des énergies.

Joseph MALOU

joseph.malou18@gmail.com

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite