23.2 C
Sénégal
25 novembre 2020
FidesPost
BLOG

Le Carême de Patrice : Une jeunesse engagée

Pour ce Carême 2020, Alain Sambou propose aux lecteurs de Fidespost, deux fois par semaine, une chronique humoristique, intitulée « Le Carême de Patrice ». Rendez-vous est donc pris le mercredi et le vendredi, pour combattre la face de Carême. Bonne lecture.

Le mardi soir, Patrice avait encore et encore parcouru son Mandement de Carême de l’année 2020. Et comme pour les autres fois, son cœur brûlait au dedans de lui-même. Il ne pouvait se l’expliquer. Tout son être semblait fusionner avec ce document. Chaque mot écrit et chaque thématique abordée étaient à la fois une goutte d’eau et une ardente braise versées sur son cœur. Il ne pouvait ne pas en parler. Après mûre réflexion, il prit la résolution de saisir sur une feuille blanche un bout du message des Évêques membres de la Conférence Épiscopale (Sénégal, Mauritanie, Cap Vert et Guinée-Bissau. Il en fit plusieurs copies et cibla particulièrement les jeunes pour leur partager le message. Il se tint, comme à son habitude, sur le parvis de l’église et scanda : « Un chrétien seul est en danger. Un chrétien non engagé est ennemi de la communauté ! Tenez et lisez. Un chrétien seul est en danger. Un chrétien non engagé est ennemi de la communauté ! Tenez et lisez. ».

Sur les copies, on pouvait aisément parcourir les propos suivants :

« Le faible taux d’engagement politique et social des chrétiens en général nous est souvent reproché par les acteurs politiques. Mais nous savons que, parfois, les majorités mécaniques d’ordre religieux, idéologiques et socioculturels, au moment du choix des leaders, peuvent empêcher l’émergence d’acteurs politiques chrétiens convaincus. Nous insistons sur le fait que la politique relève de l’ordre de la charité pour le service du bien commun et la promotion du vivre ensemble.

Jeunes chrétiens, vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir investir le champ politique, décidés à ce que la société ne se construise pas sans vous. Vous répondez ainsi à l’appel tant lancé de vos pasteurs. Nous vous en remercions et vous encourageons. Cependant, pour tout engagement politique, il faut garder en ligne de mire ces paroles du Concile Vatican II : « pour instaurer une vie politique vraiment humaine, rien n’est plus important que de développer le sens intérieur de la justice, de la bonté, le dévouement au bien commun, et de renforcer les convictions fondamentales sur la nature véritable de la communauté politique, comme sur la fin, le bon exercice et les limites de l’autorité publique » (cf. Gs 73,5). D’où la nécessité de fonder l’engagement et l’action politique sur des repères éthiques et sur les valeurs évangéliques, morales, humaines et sociales. Pour ce faire, il faut se référer à la Doctrine Sociale de l’Église.

Mais le champ politique et social n’est pas votre seul lieu d’engagement pour un témoignage chrétien dynamique et fécond. Pour être témoin, il vous faut avant tout être disciples de Jésus Christ et vous mettre à son école pour que votre témoignage soit visible, audible, crédible et fécond. En effet, outre le domaine politique, ce témoignage concerne le vaste et compliqué champ de l’économie, de la culture, des sciences et des arts, du sport, des mass média… (cf. Paul VI, E.N., 70). »

(NB : Le carême de Patrice, une idée originale de Alain SAMBOU. Tous droits réservés.  Autorisation exclusive de publication accordée à www.fidespost.com)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite