31 C
Sénégal
7 juillet 2020
FidesPost
BLOG

Le Carême de Patrice: le jeûne chrétien (Première partie)

Pour ce Carême 2020, Alain Sambou propose aux lecteurs de Fidespost, deux fois par semaine, une chronique humoristique, intitulée « Le Carême de Patrice ». Rendez-vous est donc pris le mercredi et le vendredi, pour combattre la face de Carême. Bonne lecture.

Patrice venait d’arriver un peu essoufflé à l’église. Il avait quelques minutes de retard. Sans perdre plus de temps, il se tint à quelques mètres de la porte d’entrée principale de l’église et engagea d’une voix époumonée : « Repentez-vous ! Dieu n’aime pas vos foutaises. Repentez-vous et cessez d’être des chrétiens de rites et de fêtes. » Il n’eut pas l’occasion de répéter entièrement une seconde fois son refrain que son regard se porta sur une jeune dame. Elle croquait tranquillement une pomme qu’elle avait entre les mains, debout à une petite distance de Patrice. Ce dernier l’interpela :

  • Belle dame, pourquoi nous faire saliver avec ta pomme ? D’ailleurs n’es-tu pas en jeûne ?
  • Patrice, faut pas m’énerver. Tu ne sais pas que le jeûne chrétien est libre ?
  • Libre ? C’est-à-dire ? questionna Patrice.
  • Manger ce que je veux et quand je veux car il n’y a aucun interdit ?
  • Foutaise ! Foutaise ! qui t’a mis cela dans la tête ?

La fille voulut répliquer mais le vieux Pierre qui avait suivi la scène et entendu leur discussion les stoppa net :

  • Mes enfants, excusez-moi, nous avons juste 06 minutes avant la messe. Je pense que vous pourrez voir le prêtre après pour approfondir vos échanges. Dites-vous bien que s’abstenir, d’un cœur sincère et d’une volonté ferme, de débauche, de calomnie, de mensonge, de vol, de pensées et paroles méchantes, de pornographie, de jalousie, d’alcool, de tabac, etc. est le meilleur carême que vous pourrez offrir à Dieu. À la place, dépensez votre temps à la méditation de la Parole de Dieu et au jeûne. L’argent qui servait aux dépenses de choses dont vous vous privez, donnez-le aux nécessiteux et que cela ne vous enlève en rien votre devoir de faire preuve de charité si vous en avez les moyens. Ce serait un jeûne agréable à Dieu, un parfum de bonne odeur.

Ainsi les calma le vieux Pierre qui les renvoya devant le curé pour après la messe. Ce qu’ils promirent de faire.

(NB : Le carême de Patrice, une idée originale de Alain SAMBOU. Tous droits réservés.  Autorisation exclusive de publication accordée à www.fidespost.com)

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite