26.2 C
Sénégal
26 novembre 2022
VIE CHRETIENNE

L’Angélus, la prière de l’Ange qui vous permet de sanctifier votre journée

Selon la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des sacrements, la prière de l’Angélus sanctifie divers moments de la journée. Elle est pratiquée, au son de la cloche, à trois grands moments: à l’aube (6h-7h), à midi et le soir (18h). Même les cloches de votre église paroissiale ne sonnent pas à ces heures, elles sont tout de même des moments auxquels vous pouvez suspendre brièvement vos différentes occupations pour vous tourner vers Dieu.

Origine de l’Angélus

La tradition de la prière de l’Angélus est vieille de plusieurs siècles. Elle est maintenue vivante par le pape qui, tous les dimanches à midi, à une fenêtre de ses appartements, la récite avec la foule rassemblée place Saint-Pierre. Elle est également toujours pratiquée dans plusieurs paroisses et communautés religieuses à travers le monde.

Composé de trois phrases résumant le mystère de l’Incarnation, chacune intercalée de la récitation d’un Ave Maria, et suivies d’une courte prière, l’Angélus tire son nom des premiers mots de la prière en latin : Angelus Dómini nuntiávit Maríae, « l’Ange du Seigneur annonça à Marie ».

Plusieurs chroniques spirituelles abordent diversement la question de l’origine de cette prière. Certaines la situent à la fin du 11ème siècle avec le Pape Urbain qui avait ordonné de soutenir les défenseurs du tombeau du Christ en priant la Vierge à midi. Tandis que d’autres attribuent sa création à François d’Assise qui lors de son voyage en Orient eut l’idée de créer un appel à la prière des catholiques, semblable à l’appel à la prière des musulmans. La coutume s’était établie de réciter trois Ave Maria après l’office du soir dans les monastères franciscains, encouragée par saint Antoine de Padoue (1195-1231).

En 1269, saint Bonaventure recommanda aux fidèles de suivre cet exemple. La prière fut ainsi associée au tintement de la cloche : trois séries de trois coups, espacées pour laisser le temps de réciter chaque verset et chaque Ave Maria, suivies d’une sonnerie à la volée.

Mais, on sait que c’est depuis un décret du roi Louis XI en 1472 qui ordonna de faire sonner l’angélus dans tout le Royaume le matin, à midi et le soir, que cette prière est récitée trois fois par jour, à l’aube, à midi et le soir, au son des cloches. Une pratique qui se répand d’abord en France avnt d’atteindre plusieurs pays.

Structure de la prière de l’Angélus et sa récitation

Dans la prière de l’Angélus, les fidèles remercient la Vierge d’avoir enfanté le Seigneur. On priait alors la prière du soir seulement. Puis au 15ème on lui ajouta la prière du matin en l’honneur de la Résurrection, et au 16ème siècle s’ajouta la prière du midi en souvenir de la Passion.

« En méditant la traditionnelle prière de l’Angélus Domini trois fois par jour, à l’aube, à midi et au crépuscule, les fidèles font mémoire du message de Dieu, transmis à la Vierge Marie par l’archange saint Gabriel. L’Angélus se réfère donc à l’événement central du salut : selon le dessein du Père, le Verbe de Dieu, par l’action de l’Esprit Saint, s’est fait homme dans le sein de la Vierge Marie. (Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des sacrements – Directoire sur la piété populaire et la liturgie, principes et orientations, 2001)

« La prière de l’Angélus Domini : Il s’agit d’une prière simple et profonde qui, en union avec la Mère de Dieu, nous permet de nous «remémorer chaque jour le Mystère du Verbe incarné». (Benoit XVI, in Verbum Domini, numéro 88)

Voici sa structure et comment la récite

  1. Première fois : « 
L’ange du Seigneur porta l’annonce à Marie » / « Elle conçut du Saint-Esprit »… 
Je vous salue, Marie…

  2. Deuxième fois
 « Je suis la servante du Seigneur »/ « Qu’il me soit fait selon ta parole »…
Je vous salue, Marie…

  3. Troisième fois « 
Et le Verbe s’est fait chair »/ «
Et il a habité parmi nous
 »…Je vous salue, Marie…

  • Prie pour nous sainte Mère de Dieu, afin que nous soyons dignes des promesses de notre Seigneur Jésus Christ. Amen !

Attention : Durant le temps pascal (de Pâques à la Pentecôte), la prière du « Regina cæli » remplace celle de l’Angélus.

Son importance et des bienfaits

« La prière de l’Angélus par “sa structure simple, son caractère biblique […], son rythme quasi liturgique, qui sanctifie divers moments de la journée, son ouverture au mystère pascal […], font que, à des siècles de distance, elle conserve inaltérée sa valeur et intacte sa fraîcheur” », écrit la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des sacrements (Directoire sur la piété populaire et la liturgie, principes et orientations, 2001).

« Il est opportun que le Peuple de Dieu, les familles et les communautés de personnes consacrées soient fidèles à cette prière mariale que la Tradition nous invite à réciter à l’aurore, à midi et au coucher du soleil. Dans la prière de l’Angélus Domini, nous demandons à Dieu, par l’intercession de Marie, qu’il nous soit donné d’accomplir comme elle la volonté de Dieu et d’accueillir en nous sa Parole. Cette pratique peut nous aider à approfondir en nous un authentique amour pour le Mystère de l’Incarnation », ajoute Benoit XVI, (Verbum Domini, numéro 88).

Pour d’autres pieux auteurs, l’Angélus est la prière de tous les catholiques contre les périls qui menacent l’Eglise, les chrétiens, la chrétienté.

Une prière simple que vous pouvez réciter seul, en famille, en voiture ou à pied et partout ! La position préférentielle pour le faire est « à genoux, » lorsque c’est possible.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite