25.6 C
Sénégal
6 décembre 2022
ACTUALITE Internationale Nationale

Journée internationale contre la misère : Caritas et « Andou Nawlé » veulent « déconstruire la pauvreté » au Sénégal

La journée internationale pour l’élimination de la pauvreté 2021 sera marquée, le samedi 16 octobre, par un panel organisé conjointement par Caritas Sénégal et l’Association Alternative citoyenne « Andou Nawlé » autour du thème : « Déconstruire la pauvreté par la promotion d’une société juste et solidaire », ont annoncé Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général de Caritas Sénégal et l’ancien ministre sénégalais de la santé et de l’action sociale, Abdou Fall, président de « Andou Nawlé ». Une initiative qui exprime la volonté des deux organisations de célébrer ensemble cette journée et de témoigner de la participation active du Sénégal dans la dynamique mondiale des actions pour l’élimination de la pauvreté, mais aussi de réunir des synergies fédératrices pouvant donner plus d’impact dans nos actions et ambition dans ce domaine.

Abbé Alphonse Seck et Abdou Fall ont fait face à la presse, hier, pour annoncer la mobilisation de leurs organisations respectives, à travers des rencontres et activités de plaidoyer en faveur des catégories les plus impactées par les aléas de toute nature qui frappe aujourd’hui nos sociétés, à l’occasion de cette journée internationale, placée cette année sous le thème : « Construire l’avenir ensemble, mettons fin à la pauvreté persistante en respectant toutes les personnes et notre planète ».

« Placée sous la tutelle institutionnelle et administrative du Ministère des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, Madame Assaïta Tall Sall, en assure le parrainage et toutes les activités se mèneront sous l’égide des services de son département ministériel », a informé Abdou Fall.

Après avoir exprimé la préoccupation des organisateurs face aux conséquences de l’exacerbation de la pauvreté au Sénégal, avec la crise sanitaire mondiale de la Covid-19, Abbé Alphonse Seck a plaidé pour des investissements massifs dans l’éducation, la formation professionnelle et la santé, mais aussi dans l’accès soutenable à l’eau, aux énergies renouvelables, aux ressources foncières et pastorales pour le développement de l’agriculture et de l’élevage y compris dans leur volet transformation et de tous les autres secteurs porteurs de croissance durable et inclusive afin de « déconstruire la pauvreté ».

Cela nécessite, selon lui, « une participation efficiente de tous les acteurs pour inscrire résolument la lutte contre la pauvreté dans un processus de développement humain durable inclusif aussi bien dans l’espace rural que dans les centres urbains et péri-urbains où doit s’opérer une transition écologique juste ».

« Le succès de cette journée sera mesuré par la capacité des acteurs, dans leur diversité, à analyser les conditions et limites de validité de nos pratiques et à prendre toute initiative nécessaire pour impulser des dynamiques fédératrices dans le cadre de la poursuite des Objectifs de développement durable », a encore ajouté Abbé Alphonse Seck.

« Il permettra aux participants de « poser des regards disciplinaires » sur un phénomène complexe pour analyser ses structures et ses manifestations dans des secteurs sociaux de base en vue d’en affiner la compréhension pour mieux agir en contribuant à la déconstruction de la pauvreté ».

Le panel du samedi 16 octobre qui aura lieu à la Pouponnière des sœurs Franciscaines de la Médina, s’inscrit donc, fait remarquer Abdou Fall, « dans la perspective de faire de la commémoration de cette journée un grand moment de partage et d’évaluation de nos expériences, en sachant que le plus important pour nous c’est la dynamique fédératrice que nous souhaitons provoquer pour donner plus d’impact à nos actions sur le terrain ».

Signalons qu’au cours de ce point de presse, Abdou Fall a tenu à saluer la mémoire du prêtre polonais Joseph Wresinski, fondateur de l’association ATD Quart Monde, à la suite duquel le 17 octobre 1987, à Paris, des milliers de personnes ont exprimé la nécessité de s’unir pour éliminer la pauvreté et faire respecter les droits de l’homme, en se rassemblant autour du parvis du Trocadéro à Paris, à l’endroit où fut signée la Déclaration universelle des droits de l’homme. 2021 marque le 33ème anniversaire de cet appel.

Fidespost

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite