32.1 C
Sénégal
4 décembre 2021
FidesPost
ACTUALITE CONTRIBUTION Internationale

Journée de la paix en Côte d’Ivoire : il faut continuer à travailler pour la paix (P. Donald Zagore)

Il faut quand même féliciter les acteurs politiques ivoiriens qui ont réussi à instaurer en Côte d’Ivoire un climat de paix. La paix n’est certes pas l’absence de guerre, mais il faut le reconnaître l’absence de guerre dit quelque chose de la paix. La Côte d’Ivoire est en paix et c’est une bonne chose.

L’enjeu aujourd’hui est de continuer sur cette lancée et de travailler à ce que la paix véritable s’installe dans ce pays. On ne pourra parler de paix véritable que dans la mesure où tous les acteurs de l’univers politique ivoirien retrouvent leur place dans l’arène politique et l’enrichit substantiellement par le débat contradictoire signe et expression de la vitalité du débat public, du débat politique.

Il est donc impérieux que Charles Blé GOUDE et Guillaume SORO retrouvent leur pays dans la sérénité et dans la paix. Il est nécessaire qu’une bonne fois pour toutes soit vidé le contentieux de 2011 en libérant tous les acteurs civils et militaires encore en prison. Il est fondamental d’instaurer un dialogue politique inclusif dans la vérité pour tracer les sillons d’une société ivoirienne nouvelle. Il est plus que jamais important de penser à un nouveau pacte politique qui permettra de renouer les liens de confiance entre le peuple ivoirien et le politique.

Le pari de la paix est tellement grand qu’il faut sortir des replis identitaires, ethniques et tribaux pour penser la Côte d’Ivoire comme une richesse multiculturelle qui fait des différences sa force, des contradictions sa puissance et des oppositions son dynamisme. La paix est un possible qu’il faut bien rendre possible par la volonté de tous.

Père Donald Zagore sma

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite