25 C
Sénégal
1 mars 2021
FidesPost
ACTUALITE CONTRIBUTION Internationale

Jésus Christ de Nazareth : Véritable stratège politique

Il est souvent dit que le peuple d’Israël fut déçu dans son espérance et son expérience par rapport à Jésus le messie. En fait, il attendait un sauveur, un messie politique, qui rétablirait l’ordre en Israël et qui libérerait le peuple du joug colonial romain. Il a eu droit à un messie spirituel. Une déception tellement grande que ce peuple n’a pas hésité à réclamer la libération de Barabbas, le fils du père (BAR – ABBAS), symbole du libérateur politique, d’un messianisme politique pour condamner Jésus de Nazareth, le vrai fils du vrai père, porteur d’un messianisme spirituel.

Il se pose effectivement avec intensité la question de savoir à quoi sert un salut spirituel quand le corps de l’homme est encore enchaîné ? A quoi sert de prêcher le ciel, quand ici-bas le peuple est soumis à toutes sortes d’exploitations, de souffrances ? Quand le peuple est jugulé dans l’expression de sa liberté et de sa dignité ? Asphyxié par des choix économiques qui loin de lutter contre la pauvreté maintiennent et entretiennent la pauvreté ? Quand la justice devient injustice ? Quand les forces armées se transforment en gang criminel ?

Vouloir coûte que coûte prôner un tel salut dans ces conditions, c’est tout simplement se faire chantre d’un platonisme radical et acerbe pour qui seul le salut de l’âme compte. Etait-ce là la réelle intention de Jésus Christ ? La logique du Christ se veut être une logique de l’essentiel. Aller à l’essentiel pour non seulement toucher du doigt le véritable problème, mais aussi et surtout pour guérir le mal à la racine.

Pourquoi un intérêt prononcer pour le Christ, pour le salut l’esprit de l’homme ? Parce que c’est dans l’esprit de l’homme que se forment tous les vices. Guérir donc cet esprit serait le chemin tout tracé pour la libération authentique de l’homme, de tout homme et de tout l’homme. Un principe du Christ qui aujourd’hui est effectivement porté en flambeau par l’UNESCO. Un principe sur lequel repose toute la substance de l’action et la raison d’être de l’UNESCO. En effet, dans l’Acte constitutif de l’UNESCO, plus précisément dans son préambule, il est écrit : « les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ».

Dans le fond, contrairement à Barabbas qui proposait une libération politique beaucoup plus brutale et barbare, puisque faite par les armes, Jésus Christ apparaît comme un véritable stratège politique, un fin politicien, qui par une méthode assez douce et très subtile inaugurait les sentiers d’une libération politique beaucoup plus authentique en vue d’une paix durable, puisque désormais enracinée dans ce que l’homme a de plus fondamental : l’esprit

P. Donald ZAGORE, sma

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite