Ouverture des lieux de culte et covid19 : les catholiques attendent la décision des Évêques

Le président sénégalais, Macky Sall, a annoncé, dans un message à la nation, mardi 11 mai 2020, un certain nombre de mesures d’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire, instauré le 23 mars, dans le cadre du combat contre la propagation du covid19. Il a, entre autres, décidé d’autoriser la réouverture des lieux de culte.


Réagissant à l’annonce du Chef l’État, les catholiques sénégalais préfèrent attendre la décision de la conférence épiscopale qui a procédé à la fermeture des églises et à la suspension des rassemblements liturgiques de caractère public depuis le 17 mars.

«Il sera procédé à la réouverture des lieux de culte», a déclaré, hier soir, Macky Sall.

«Le Ministre de l’Intérieur, en rapport avec le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, engagera les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités», a-t-il ajouté.

En effet, le Président de la République avait décrété, le 23 mars 2020, la fermeture de tous les lieux de culte sur l’ensemble du territoire sénégalais et l’interdiction des rassemblements, pour éviter la propagation du covid19. Depuis quelques jours des responsables religieux musulmans réclamaient l’allégement du couvre-feu et la réouverture des lieux de culte.


Interrogé sur la mesure prise par Macky Sall d’autoriser la réouverture des lieux de culte, abbé Alphonse Biram Ndour, Curé de la paroisse Saint Paul de Grand Yoff et Vicaire épiscopal dans l’Archidiocèse de Dakar, a déclaré : «La province ecclésiastique de Dakar a sorti le mercredi 6 mai un communiqué, le 5ème du genre depuis le début de la pandémie au Sénégal, pour revenir sur toutes les dispositions à prendre pour endiguer ce phénomène. Dans ce même document, les évêques disaient d’attendre une date plus favorable pour la réouverture des lieux de cultes. Donc c’est à cela que nous nous tenons, d’autant plus que d’ailleurs le Chef de l’Etat dans son adresse disait qu’il faudrait tout simplement engager des consultations avec le ministère de l’intérieur en charge du culte pour discuter des dispositions les plus idoines par rapport à cette réouverture des lieux de culte».

.
Dans un message aux prêtres de son diocèse, publié peu après la déclaration du président Macky Sall et retrouvé sur les réseaux sociaux, Mgr André Gueye précise : «Pour nous, cela ne signifie pas encore la reprise des célébrations publiques, avec la présence du peuple».


L’Évêque de Thiès, pour qui la suspension des célébrations à caractère public est encore de «rigueur», recommande au clergé «d’attendre le prochain communiqué des Évêques de la Province ecclésiastique de Dakar, avant toute initiative».


Pour l’heure donc, les fidèles sont dans l’attente de la décision des Évêques de la conférence épiscopale du Sénégal, qui dans leur dernier communiqué sur la pandémie du covid19 datée du 6 mai dernier affirmaient: «Nous maintenons, jusqu’à une date plus favorable, toutes les dispositions antécédemment prises dans nos différents Communiqués, notamment celle relative à la suspension des Messes hebdomadaires et dominicales de caractère public».

A propos Fides 520 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.