Journée Internationale des droits de la Femme : Un défi encore pour l’église

Tous les 8 mars, nous commémorons la journée internationale de la femme.  C’est encore une occasion pour l’église de réfléchir davantage sur la place de la femme dans la société ecclésiale.

Si nous restons convaincus surtout en Afrique que la femme demeure la force principale de nos églises, il faut reconnaitre humblement que quand il s’agit de droits de la femme, l’église est l’une des structures de notre société actuelle qui doit encore beaucoup evoluer dans ce sens.

On ne peut plus continuer à magnifier la femme, à  la couvrir de tous les qualificatifs possibles sans vraiment lui donner une place de proue dans la vie de nos églises. Si aujourd’hui, les femmes sont de plus en plus présentes sur la scène politique de nos pays en ayant des postes importants dans les différents gouvernements, il faut qu’elles aient des places importantes dans le gouvernement de nos églises.

Aujourd’hui, il faut nécessairement, de plus en plus, déconstruire toutes ses structures cléricales, nourries d’un cléricalisme machiste encore bien réel dans l’église, qui ne favorise pas la pleine réalisation de la femme. Il faut travailler à avoir des femmes bien présentes et actives dans nos différentes curies romaines, pour participer de manière concrète aux décisions qui touchent à la vie de nos diocèses et de nos églises locales.

P. Donald ZAGORE, sma

A propos Fides 467 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.