Les Sœurs de l’Immaculée Conception s’installent dans le diocèse de Kolda

Il y a maintenant un peu plus d’un mois que les Sœurs de l’Immaculée Conception de Castres ont ouvert une nouvelle communauté religieuse dans le diocèse de Kolda, au Sud du pays. « Nous sommes nouvellement arrivées dans le diocèse de Kolda, depuis le 11 janvier 2020. Nous sommes trois religieuses : Soeur Ines Germaine Gomis, Soeur Emilienne Nacoulma et moi-même », informe Soeur Marguerite Pascale Sadio. Une arrivée qui coïncide avec l’ouverture du premier synode diocésain de Kolda.

Ces missionnaires bleues en terre casamançaises ont choisi de dresser leur tente dans la paroisse Saint Christophe de Médina Wandifa. Une localité communément appelée « Carrefour Diaroumé », située dans le département de Bounkiling et la région de Sédhiou et qui fait une jonction de routes reliant Sénoba (frontière avec la Gambie), Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

« Nous avons été appelées par l’Evêque depuis 2017. Et pendant presque quatre ans, nous avons cheminé avec lui dans un cadre de plusieurs concertations pour implanter une nouvelle fondation dans la paroisse Saint Christophe de Médina Wandifa. Nous venions en mission de 15 à 20 jours pour sentir les besoins et les priorités, pour ne pas venir avec nos désirs mais pour connaître les besoins du milieu afin d’y répondre», présente Sœur Marguerite Sadio.

Mais pour le moment, ces religieuses sont dans une phase d’imprégnation, d’analyse et d’appropriation des réalités locales en vue de définir leurs futures mussions.

« Nous avons pour mission, pour l’instant, d’être plus proches des populations, d’écouter, d’être avec. Nous découvrons, nous cherchons, nous apprenons ». 

Dans cette phase de recherche, elles entendent appréhender leurs priorités missionnaires avec les populations locales : « Les missions nous les percevons mais nous allons davantage les sentir et les prévoir avec les populations. Nous avons mené des enquêtes de faisabilité avec les autorités locales, les structures et il y a beaucoup de priorités, notamment par rapport à la protection de l’enfance, la santé, développement agricole…C’est petit à petit, avec notre présence, que nous allons mieux cerner les priorités avec les populations et nous engager avec elles pour leur prise en charge ».

Sœur Marguerite Sadio et ses consoeurs collaborent également avec le Curé de  la paroisse, « resté longtemps seul » : « Nous accompagnons aussi le Curé de la paroisse dans son programme pastoral ».

Par ailleurs, il faut noter que l’arrivée des Sœurs de l’Immaculée Conception de Castres dans le diocèse de Kolda a coïncidé avec le lancement de son premier synode diocésain, après 20 ans d’existence. Il a été ouvert le 26 janvier 2020.

« Nous sommes arrivés dans une période grâce, une semaine avant l’ouverture du Synode à laquelle nous avons participé. Pour nous ce Synode est un temps de grâce parce que cela nous permet de rentrer dans la vision pastorale du diocèse. Nous allons rentrer dans cette période de renouvellement diocèse que suppose le Synode », se réjouissent-elles.

Quant aux populations locales, la présence de cette nouvelle communauté religieuse suscité un peu de curiosité tout étant une grande source de satisfaction. En effet, les sœurs bleues de Castres sont les premières à ouvrir une communauté religieuses à Médina Wandifa.

« Notre arrivée a été pour la Communauté une source de grande joie, parce qu’il y a un besoin énorme d’accompagnement en matière de catéchèse, d’animation des mouvements et associations, des CEB… Beaucoup à faire de la domaine pastoral et ça nous enthousiasme », témoigne enfin Sœur Margot Sadio. 

Vivant actuellement en location, Sœur Margot et ses consoeurs espèrent rejoindre leur nouvelle maison en construction dans trois mois.

A propos Fides 469 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.