Nigéria: encore un prêtre enlevé par des hommes armés

Un mois après l’enlèvement de quatre séminaristes, dont l’un a été tué et les trois autres libérés, le Père Nicholas Oboh, incardiné dans le diocèse d’Uromi, dans l’État d’Edo, au sud-est du Nigéria, a été enlevé, vendredi 14 février par des hommes armés. L’Église nigériane est de nouveau en proie à l’inquiétude.

«Nous sommes sûrs qu’il est vivant et nous avons immédiatement pris les mesures permettant de nous assurer que le Père Nicholas Oboh sera relâché sain et sauf», a affirmé le père Osi Odenore, chancelier du diocèse d’Uromi, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue peu après l’enlèvement du père Oboh, ce 14 février.

Le lieu où s’est déroulé le rapt n’a pas été précisé. Selon la presse nigériane, il s’agirait d’un endroit proche de la ville de Benin City, capitale de l’État d’Edo.  

Ce nouvel enlèvement survient deux semaines seulement après la découverte du corps de Michael Nnadi, 18 ans, l’un des quatre séminaristes du grand séminaire du Bon Pasteur de Kakau enlevés le 8 janvier dernier. Les trois autres ont quant à eux été libérés.

A propos Fides 469 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.