Caritas Sénégal de plain-pied dans les préparatifs pour le 9ème Forum Mondial de l’Eau Dakar 2021

A l’occasion de sa 56ème Assemblée Générale qui a eu lieu du 8 au 9 février 2020, à Ziguinchor, sur le thème : « Enjeux et défis de l’accès et de la gestion de l’eau pour la sécurité alimentaire », Caritas Sénégal est entrée de plain-pied dans les préparatifs pour le neuvième Forum mondial de l’eau que le Sénégal va organiser, la première fois en Afrique subsaharienne, du 22 au 27 mars 2021.

Elle entend tout mettre en œuvre pour une meilleure implication et une participation effective à ce forum mondial, en raison de sa longue expérience dans le domaine de l’hydraulique rurale.

En effet, selon Abbé Alphonse Seck, Secrétaire général, « Caritas Sénégal, qui a l’expertise et la légitimité conférée par son action pluri-décennale dans le secteur de l’hydraulique rurale au profit des communautés vulnérables, compte participer à toutes les étapes du Forum mondial de l’eau « Dakar 2021 »».

C’est dans ce sens  que  Monsieur Amadou Ndiaye, Conseiller technique du Secrétaire Exécutif de la Cellule de Coordination du Forum mondial de l’eau « Dakar 2021 » a été invité à l’Assemblée Générale de Ziguinchor, pour présenter aux délégués des Caritas diocésaines le 9ème Forum Mondial de l’Eau. 

La délégation de Caritas Sénégal à cette rencontre internationale sur l’eau sera constituée et la liste transmise à l’unité de coordination du Forum de Dakar, annonce-t-on.

Cette volonté de Caritas Sénégal de participer au Forum de l’eau entre dans le cadre de la consolidation de la dynamique de renforcement des capacités de suivi, d’analyse, de proposition, de dialogue et de plaidoyer pour des politiques publiques et des services de l’eau efficients et équitables.

A signaler qu’au cours de 56ème Assemblée Générale de Caritas Sénégal, les participants ont souligné la nécessité d’évaluer la réforme de l’hydraulique rurale dont la mise en œuvre a conduit les partenaires extérieurs de Caritas Sénégal à arrêter tous les financements destinés à la réalisation de forages et à l’adduction.  La raison principale de ce retrait est que les Associations des Usagers des Forages Ruraux (ASUFOR) mises en place par les communautés avec l’appui des ONG ont été dessaisies de la gestion et de l’exploitation des infrastructures au profit d’entreprises privées.

A propos Fides 468 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.