Perpignan garde de l’Abbé Bertrand Bassène le souvenir de sa gentillesse, un homme d’une foi communicative

L’annonce de la disparition de l’Abbé Bertrand Ateuille Bassène, jeudi 6 février 2020, en France, a créé une onde choc chez plusieurs personnes, particulièrement auprès de celles qui l’ont bien connu. Mais, si la tristesse est le sentiment le plus partagé au Sénégal comme dans le diocèse de Perpignan où il s’était rendu en mission d’étude, le souvenir de ses belles qualités humaines et la prière pour  le repos de son âme reviennent très souvent dans les témoignages.

Le diocèse de Perpignan a publié sur son site internet, jeudi soir, un message pour annoncer le décès de l’abbé Bertrand Bassène. Ce jeune prêtre de Ziguinchor servait dans la communauté de paroisses du sacré-coeur des Albères.

Diffusé sur les réseaux sociaux, ce message a suscité la réaction de nombreux fidèles perpignanais, exprimant leur tristesse mais aussi leur prière, leur soutien pour sa famille et le souvenir des belles qualités humaines et spirituelles qu’il laisse dans leurs coeurs.

« Quelle tristesse ! Dommage, il est resté si peu avec nous, bien peu, mais quelle gentille personne. En union de prière avec sa famille », réagit Marie Durosaire.

Abbé Bertrand était arrivé à Perpignan en 2019 comme prêtre fidei donum et étudiant à la Catho de Paris. Il meurt près de sept mois après.

« Trop peu resté pour votre mission, trop tôt rappelé auprès de Dieu, Bertrand Bassène, un bon et doux messager de l’universalité chrétienne », constate Françoise.

« Il va nous manquer », reconnaît Claudine Cardinal

Au Sénégal, ses amis et les fidèles de Ziguinchor évoquent sa disponibilité, son dévouement et son sens du service, sa patience, son ouverture et sa gentillesse.

Christian Mourier, qui le connaît depuis bien longtemps, écrit: « Je suis très attristé par le décès du père Bertrand que je connais depuis 10 ans. C’était un grand ami, un homme moderne, dynamique passionné par ses rencontre avec les jeunes et d’une foi vibrante et communicative. Je me plaisais à lui dire qu’il serait le premier Pape africain et cela le faisait rire. Emotions, pensées et prières pour notre cher Bertrand ».

Abbé Bertrand s’est aussi fait remarquer comme « un jeune prêtre dévoué qui a marqué la communauté catholique de Djimbering », selon un des fidèles de cette localité.

« Nous garderons de lui son sourire, sa bonne humeur, sa simplicité et sa grande disponibilité. Nous prierons pour lui », confie, par ailleurs, une paroissienne de la Cathédrale saint Antoine de Padoue de Ziguinchor.

Le maire de la Ville de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, a, lui aussi exprimé sa tristesse: « c’est avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le rappel à Dieu de l’Abbé Bertrand Bassène parti en formation en France après un séjour à la Cathédrale de Ziguinchor comme Vicaire», écrit-il sur sa page Facebook. Un message dans lequel « il présente mes sincères condoléances au Diocèse de Ziguinchor et compatis à cette douleur qui envahie toute la communauté chrétienne de Ziguinchor».

Avant le transfert de sa dépouille mortelle à Ziguinchor, une célébration pour ses funérailles est organisée par le diocèse de Perpignan, le samedi 08 février à 11h00 en la chapelle saint Jean-Paul II de la Maison diocésaine, informe-t-on. 

A propos Fides 412 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.