Sambam : L’unité dans la mission pastorale célébrée entre consacrés et prêtres diocésains

« Vous, chers séminaristes, soyez assidus à la méditation de la Parole de Dieu » (Mgr Jean Pierre Bassène).

La grande particularité de la fête patronale du grand séminaire François Libermann de Sébikhotane qui, d’ordinaire est célébrée le 2 février en la fête de la Présentation de Marie, a rassemblé, cette année, les grands séminaristes, des prêtres diocésains et l’Union Des Religieux (UDR). Anticipée au jour du samedi 1er février 2020, cet évènement inédit a refusé du monde. En effet, 360 consacrés ont pris part à la messe solennelle présidée par Son Excellence Mgr Jean Pierre Bassène, évêque de Kolda et Administrateur apostolique de Tambacounda, en présence de nombreux fidèles laïcs. Une cérémonie au cours de laquelle l’unité dans la mission pastorale entre consacrés et diocésains a été célébrée.

La messe solennelle a été introduite par une belle procession avec des chandelles en l’honneur de Notre-Dame de la Chandeleur. L’animation liturgique de la messe assurée par les grands séminaristes.

Dans son homélie, Mgr Bassène, a affirmé avec conviction que cette assemblée des prêtres et de religieux montrait que « nous sommes réellement dans la communion des saints, que nous professons dans notre Credo.»

Il a évoqué l’histoire du grand séminaire de Sambam, fortement liée à la présence missionnaire des pères spiritains, sous la houlette du Bienheureux François Marie Libermann. Cet héritage spirituel et humain a façonné, de générations en générations, beaucoup de formateurs et de séminaristes auxquelles les Filles du Saint-Cœur de Marie ont apporté beaucoup de soins, et pour qui les religieuses du Carmel ont beaucoup prié, arrosant ainsi leurs vocations. A ces religieux s’ajoutent les moines de Keur Moussa dont les chants sont venus enrichir le répertoire liturgique du grand séminaire de Sébikhotane. « Le clergé sénégalais, scanda Mgr Bassène, porte en lui-même les germes spirituels des consacrésQu’il soit béni, le Seigneur, pour le don de la vie consacrée. »

Toutefois, l’évêque a exprimé son inquiétude sur l’élan missionnaire de l’Eglise d’aujourd’hui dont les structures caritatives tels les dispensaires, la Caritas, les écoles apparaissent comme des « procurations structurelles qui dispensent les fidèles chrétiens de témoigner de manière vivante et personnelle, de l’Esprit du Christ. »

Mais, reconnaît-il, « il existe encore des personnes sels et lumières, selon les termes de l’Evangile. Peut-être qu’elles ne sont pas nombreuses. Dieu fasse que nous devenions tous ces personnes dont le monde a besoin. »

Se tournant vers les séminaristes, Mgr Bassène leur a adressé ces paroles : « Vous, chers séminaristes, soyez assidus à la méditation de la Parole de Dieu. Le séminaire est comme un moule pour vous forger à l’image du Bon Pasteur. Mais vous n’êtes pas des gâteaux uniformes. Par l’Esprit-Saint, que chacun de vous devienne une madeleine succulente pour le monde. Que chacun de vous intériorise, digère ce temps précieux de formation pour en faire une vie. Le champ du Seigneur vous attend, chers séminaristes. Faites fructifier vos talents, et ne conditionnez pas votre pastorale, votre sacerdoce. » Des paroles qui ont retenti dans les cœurs de tous les présents, rappelant l’importance de la mission.

Un autre fait marquant de cette célébration est la belle procession des offrandes au cours de laquelle les consacrés ont présenté à la bénédiction du Seigneur leurs outils de mission et par la même occasion leurs différents charismes missionnaires.

Un chant d’action de grâce a été exécuté par les consacrées avec comme refrain : « Heureux les consacrés qui cherchent Dieu. Le Christ en est fier, et rend témoignage : « Ah ! Qu’ils sont beaux, Ô Père ! »

A l’issue de la messe, le frère Paterne a pris la parole au nom de l’UDR pour exprimer la gratitude et l’émotion des consacrés. Dans son allocution, le recteur du grand séminaire, l’Abbé Alfred Waly Sarr, est revenu sur cette unité dans la mission qui doit caractériser l’action pastorale : « Nous ne sommes pas en concurrence, a-t-il affirmé, nous sommes tous dans le champ pastoral pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. » une unité signifiée par la remise d’un tableau symbolique sur lequel plusieurs mains se tiennent entre elles, comme pour montrer que le champ de la mission doit être une œuvre commune des prêtres et de tous les consacrés.

La fête s’est poursuivie, par la suite, dans une belle ambiance autour d’un repas fraternel dans beau cadre préparé et réalisé par les séminaristes et leurs formateurs.   Les visiteurs ont peu également profiter de cette journée pour s’approvisionner en fruits et légumes du jardin grand séminaire et se procurer le nouvel album réalisé par les séminaristes et Jean Claude Giannada, artiste de renommée internationale.

Dominique Moussa Diagne et Fabrice Lionel Coly

A propos Fides 469 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.