Ouganda: L’archevêque de Kampala interdit la communion « dans la main »

L’archevêque catholique de Kampala, Mgr Cyprian Kizito Lwanga, a ordonné qu’aucun catholique n’était autorisé à recevoir la Sainte Communion dans la main. Les directives sont contenues dans un décret qu’il a publié le samedi, le 1er février 2020, à la suite d’une réunion de haut niveau avec le clergé et les comités de direction des paroisses de la cathédrale de Rubaga à Kampala.

Auparavant, les catholiques recevaient l’Eucharistie sur la paume de la main ou directement dans la bouche. Mais, en vertu du nouveau décret, le prêtre ne sera autorisé à distribuer la Sainte Eucharistie que dans la bouche. L’archevêque Lwanga a déclaré que la mesure est conforme aux normes liturgiques et canoniques de l’Église universelle en vertu du droit canonique.

« Désormais, il est interdit de distribuer ou de recevoir la Sainte Communion dans les mains. La Mère Église nous enjoint de célébrer la Très Sainte Eucharistie avec la plus grande révérence (Can. 898). En raison des nombreux cas signalés de déshonneur envers l’Eucharistie qui ont été associés à la réception de l’Eucharistie dans les mains, il est temps de revenir à la méthode la plus respectueuse de recevoir l’Eucharistie, à savoir sur la langue », lit-on en partie dans la lettre du décret.

L’archevêque Lwanga met également en garde ceux qui cohabitent car ils ne peuvent pas recevoir la sainte communion. «En suivant les normes claires du Can. 915, il faut réaffirmer que ceux qui vivent en cohabitation illicite et ceux qui persistent dans un péché grave et manifeste ne peuvent être admis à la sainte communion. De plus, afin d’éviter le scandale, l’Eucharistie ne doit pas être célébrée dans les foyers des personnes qui vivent dans une telle situation », lit-on en partie dans sa lettre.

Il a également été demandé aux prêtres d’éviter de permettre aux laïcs de distribuer la sainte communion pendant la messe. «Selon la loi de l’Église, le ministre ordinaire de la Sainte Communion est l’évêque, le prêtre ou le diacre (Can. 910: 91). Compte tenu de cette norme, il est interdit à un membre des fidèles qui n’a pas été désigné comme ministre extraordinaire de la Communion (Can. 910§2) par l’autorité ecclésiastique compétente de distribuer la Sainte Communion. De plus, avant de distribuer la sainte communion, le ministre extraordinaire doit d’abord recevoir la sainte communion du ministre ordinaire ».

avec The PML Daily

A propos Fides 412 Articles
Actualité au Sénégal

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.