La fête de sainte Agnès et la bénédiction des agneaux

En la fête de sainte Agnès, célébrée chaque année le 21 janvier, le Pape bénit deux agneaux dont la laine servira à tisser les pallium des archevêques métropolitains.

Vers l’an 304 mourut pour le Christ une jeune fille romaine à l’âge de 13 ans. « Et comme on ne savait pas exactement son nom, elle est devenue Agnès », précise le martyrologe romain.

Le prénom Agnès vient de l’adjectif grec « agnê » auquel le latin a ajouté un « s » et qui signifie « pur », « net », « intègre » de corps et d’âme, donc pure, chaste.

Fêtée, le 21 janvier,  elle est la première sainte à se voir attribuer un symbole iconographique particulier qui permet de l’identifier dans les représentations. Elle est généralement représentée sous les traits d’une jeune femme avec un agneau dans les bras ou à ses pieds et la palme du martyre. L’agneau symbolise le nom d’Agnès qui signifie pure, chaste.

Selon une tradition, qui remonte au IVème siècle, à l’époque de Constance, fille de Constantin, en la fête de sainte Agnès, le Pape bénit des agneaux dont la laine servira à tisser les palliums, que les nouveaux Archevêques métropolitains recevront le 29 juin prochain, en la solennité des apôtres Pierre et Paul. Le pallium est un ornement porté par dessus la chasuble, qui symbolise l’union privilégiée d’un pasteur, à la tête d’une région ecclésiastique, avec le Souverain Pontife.

La messe de la fête liturgique de la vierge et martyre romaine est marquée par deux présences insolites : reconnaissables à leurs bêlements, deux agneaux attirent l’attention des visiteurs, qui accourent nombreux pour l’occasion, dans cet édifice de style paléochrétien et baroque.

Pour accueillir les deux animaux, portés par de jeunes paroissiens, l’assemblée entonne l’antienne Stan a dextris ejus agnus nive candidior (« A sa droite se tenait un agneau plus blanc que la neige »).

L’un des agneaux porte sur la tête une couronne de fleurs blanches pour souligner la virginité de la sainte, l’autre une couronne de fleurs rouges pour évoquer son martyre. 

A propos Fides 469 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.