Heureux d’avoir connu l’abbé Maurice Mignane Dioh (Par Mimi de Sainte Thérèse)

Vivre et croire, c’est aussi accepter que la vie contient la mort et que la mort contient la vie. Quand un être cher nous quitte, la vie nous paraît moins belle et plus cruelle. Mais dans la nuit noire de la mort qui frappe, se cache un secret, une lueur, une douce lumière qu’il faut savoir voir. Une lumière pleine d’espoir, une lumière celle qui nous montre que notre proche regretté Abbé Maurice vit aujourd’hui dans un monde plus beau.

Du haut du ciel, il sait que ces adieux ne sont qu’un Au revoir. L’Abbé Maurice s’en est allé au pays de la Vie, là où les fleurs plus jamais ne se fanent, là où le temps ne sait plus rien de nous, là où c’est toujours matin, là où c’est toujours serein. Il a quitté nos ombres, nos souffrances et nos peines, il a pris de l’avance au pays de la Vie.

La vocation de l’homme c’est l’amour, c’est la vocation de se donner, de chercher le bonheur des autres et ainsi trouver son propre bonheur. Ceux qui l’ont suffisamment approché peuvent témoigner de l’étendue de sa personnalité, de sa bonté et de son Amour pour son prochain. Comme disait Saint Jean de la Croix : « Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour ».

L’abbé Maurice a vécu dans l’amour et la vérité d’où sa devise sacerdotale « la vérité vous rendra libres. » Soyons heureux de l’avoir connu et aimé, il nous a donné tout son amour.

Il part avant nous vers ce grand mystère, mais comme Maurice Maerterlinck je pense que la tombe n’est pas plus redoutable que le berceau car elle ouvre elle aussi sur un monde. Alors pour l’abbé Maurice qui était un homme de Dieu, il ne fait pas de doute qu’une nouvelle vie commence. Une vie sereine délivrée de la douleur qui reste là et qui nous étreint tous. Le mystère de la vie est trop grand pour être effacé par la mort. Comment ne pas pleurer ni regretter l’ami fidèle et généreux qu’il a toujours été.

Que l’abbé Maurice repose en paix dans ce paradis caché. Paradis secret qui pour chacun sera un jour sa destinée. Que cette séparation nous rende plus solidaires les uns envers les autres, qu’il nous enseigne que l’amour et la solidarité sont des valeurs essentielles, des piliers de l’existence. Que notre Seigneur Dieu de Miséricorde soulage notre peine, apaise notre douleur, nous donne la force de croire que notre regretté Abbé Maurice vit en paix dans un ailleurs fait de sérénité, de calme et de beauté.

Dans ce train qui l’emporte, il y a tout un wagon de pensées et de fleurs que nous lui offrons mais nous garderons son rire, sa bonne humeur, sa gentillesse pour toujours au fond de notre cœur. Repose en paix l’Ami !         Les trains partent à l’heure et nous sommes tous des passagers.

Je ne savais pas qu’un jour derrière toi il me faudrait marcher en silence pas à pas. Je voudrais tant crier mais je n’ai que mes larmes pour encore te parler. Si l’on dit que L’amour est plus fort que la mort moi j’ai le cœur trop lourd pour l’accepter encore car rien ne nous prépare aux deuils de la vie, à ce lieu où tu vas qu’on appelle l’infini.

Ce n’est pas un Adieu ce n’est qu’un Au revoir, juste un Nouveau départ.

Va, va en paix Maurice Catho et que notre Amour et nos prières t’accompagnent !!!

                Marie Antoinette AGONGLO TOFFA (Mimi de Sainte Thérèse)

A propos Fides 467 Articles
Actualité au Sénégal

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.