Les 5 propositions d’un évêque pour « ramener » les jeunes à l’Église

Mgr Robert E. Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles, a martelé devant ses confrères étatsuniens de la conférence épiscopale des États-Unis que les dirigeants ecclésiaux doivent se donner comme priorité de «ramener» les jeunes dans l’Église. Parmi les propositions prioritaires qu’il a formulées : « investir beaucoup de temps et d’argent pour trouver de bonnes personnes pour travailler sur nos médias sociaux et embaucher quelqu’un pour s’occuper efficacement du ministère social »

Président du Comité épiscopal pour l’évangélisation et la catéchèse, Mgr Rogert Barron a proposé une sorte de plan en cinq étapes pour ramener au bercail ceux qui se disent sans affiliation religieuse.

Il a dit que pour commencer, l’Église devrait diriger son travail en faveur de la justice sociale, en impliquant les jeunes dans les soins aux personnes dans le besoin, en travaillant dans les soupes populaires, dans les ministères des prisons, en aidant les sans-abri. Les dirigeants peuvent renforcer cela en réitérant les messages sur la justice sociale des papes Léon XIII à François. De là, l’Église devrait promouvoir ses propres auteurs et artistes pour montrer aux gens la beauté de la foi catholique, a-t-il dit.

Une autre étape clé – qu’il répète «depuis longtemps» – est d’arrêter de trop simplifier la foi. L’évêque a dit que les jeunes catholiques, ou ceux de tout âge, devraient être capables d’expliquer pourquoi ils croient. «Nous devons renforcer le contenu intellectuel de nos cours de religion», notamment dans les écoles catholiques, les programmes d’éducation religieuse et la préparation aux sacrements.

Au niveau paroissial, les catholiques doivent reconnaître que leurs paroisses ne sont pas seulement des lieux où ils font l’expérience des sacrements, mais qu’elles doivent être considérées comme des lieux missionnaires. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de tendre la main aux jeunes, parce que «les jeunes ne viendront pas vers nous, nous devons aller vers eux». Cette idée d’aller à la rencontre des gens est tout à fait en accord avec le message d’accompagnement du pape François, a-t-il ajouté.

Un autre point soulevé par l’évêque concernait l’utilisation des médias sociaux pour renverser cette tendance au stress: «Nous devrions investir beaucoup de temps et d’argent pour trouver de bonnes personnes pour travailler sur nos médias sociaux, en suggérant que les paroisses, ou même des groupes de paroisses, embauchent quelqu’un pour s’occuper efficacement du ministère social.»

Mgr Barron a enfin suggéré que, tout comme les paroisses et les diocèses ont des membres du personnel qui travaillent sur les situations d’abus, quelqu’un devrait travailler au niveau local juste pour tendre la main à ceux qui ont quitté l’Église. «Si c’est une priorité, soulignons-la avec des ressources», a-t-il ajouté.

avec Catholic news service

A propos Fides 467 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.