Guinée Bissau: les leaders religieux alertent et appellent au respect de la volonté du peuple

Les leaders religieux de la Guinée Bissau, issus de l’Église catholique,  du Conseil des Églises évangéliques, du Conseil national islamique, du Conseil supérieur islamique et de l’Association des imams ont adressé à leurs compatriotes un message, daté du 31 octobre, alertant sur des « signes et faits inquiétants » tout en appelant les responsables des organes souverains et les responsables politiques à respecter la volonté du peuple, à l’occasion de l’élection présidentielle du 24 novembre prochain.

Le message des chefs religieux lu par Mgr José Camnate Na Bissign, évêque de Bissau, à l’occasion des élections présidentielles le 24 novembre, est placé sous le signe de la sagesse, exprimée à travers un conseil avisé : « Garandis Kouma :  » Fidju di si n’sibiba nunka ka padidu » », invitant le  peuple guinéen, les responsables des organes de souveraineté nationale, les candidats et aux électeurs, les responsables des médias ainsi que la communauté internationale à « penser avant d’agir ».

A l’approche de l’élection présidentielle, les chefs religieux ont alerté sur les « signes et faits inquiétants », à savoir, entre autres : les tendances marquées à l’instrumentalisation religieuse et ethnique, la violence verbale, le non-respect des principes démocratiques, la diffamation et de désinformation et la volonté délibérée de diviser.

Après avoir souligné l’importance des élections et celle du vote de chaque citoyen, les responsables religieux ont lancé plusieurs appels.

C’est ainsi qu’ils ont invité les électeurs à faire preuve de leur esprit patriotique, de civisme et de participation active et démocratique le jour du scrutin.

En ce qui concerne les candidats, ils ont été appelés à respecter les résultats issus des urnes dans un esprit de fair-play démocratique et à privilégier en cas de litige les  dispositions prévues par les lois de la république bissau-guinéenne.

Les professionnels médias ont aussi été interpelés, notamment en ce qui concerne respect de leur déontologie professionnelle par une information qui favorise la vérité, stimule la discipline, l’ordre, le respect de l’autre et qui facilite un climat de justice et de paix sociale.

Les religieux de la Guinée Bissau ont, enfin, encouragé la communauté internationale à continuer à manifester sa solidarité au peuple bissau-guinéen, de sorte que dans un avenir proche, cette nation soit en mesure de prendre sa place dans ce réseau de coopération internationale.

A propos Fides 334 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.