Qu’est ce que le schisme dans l’Eglise catholique ?

La presse a relayé la déclaration du Pape François dans l’avion qui le ramenait de Madagascar, le 10 septembre 2019, affirmant prier pour qu’il n’y ait pas de nouveaux schismes. Le Saint-Père rappelait également que les schismes existent depuis les débuts de l’Eglise. Des propos qui ont fait couler beaucoup d’encre et suscité l’émoi auprès de nombreux fidèles. Mais qu’est ce qu’un schisme dans l’Eglise catholique et quelles en sont les conséquences ?

Le sens du mot

Le mot schisme vient du mot grec « skhismos », qui signifie fendre un objet en deux, ce qui implique une déchirure. Dans le Nouveau Testament, il désigne une division dans la communauté. Saint Paul le terme pour exhorter la communauté à l’unité et à éviter le division : « Frères, je vous exhorte au nom de notre Seigneur Jésus Christ : ayez tous un même langage ; qu’il n’y ait pas de division entre vous, soyez en parfaite harmonie de pensées et d’opinions » (cf. 1 Co 1, 10).

Le schisme évoque donc des dissensions, des scissions au sein des communautés chrétiennes et ce, depuis les premiers temps de l’Eglise. Il porte sur une question disciplinaire et sur non le contenu des vérités révélées (les dogmes). Il s’agit d’une division en terme de communion.

Différence entre le schisme, l’hérésie et l’apostasie

Dans le Code de droit canon, le schisme est défini comme un «refus de soumission au Pontife suprême ou de communion avec les membres de l’Eglise qui lui sont soumis» (cf. canon 751). C’est donc d’une rupture de la communion, qui est l’essence même de l’Eglise. Tandis que l’hérésie signifie un désaccord sur un point de doctrine (rejet d’un dogme comme, par exemple, celui de la divinité du Christ). Quant à l’apostasie, elle se manifeste à travers le rejet total de la foi.

Les schismes dans l’Eglise

En dehors des schismes notés aux premiers siècles et qui avaient pour cadre, entre autres, les controverses sur la nature du Christ et le sens de son incarnation, l’Eglise catholique a connu deux schismes majeurs : le schisme d’Orient à partir de 1054, qui sépare l’Eglise orthodoxe de la communion romaine et le grand schisme d’Occident qui opposa plusieurs papes au sein de l’Eglise catholique de 1378 à 1417. Le premier a duré jusqu’à la rencontre de Paul VI et d’Athénagoras à Jérusalem en 1964 (levée du schisme à Saint-Pierre en 1967).

Le schisme d’Occident opposa plusieurs papes au sein de l’Eglise catholique dont les uns séjournèrent à Rome et les autres à Avignon. Les divergences ne portaient pas essentiellement sur des points de doctrines, mais plutôt sur une rivalité entre personnes et entre puissances. Le schisme se mêlait à parfois l’hérésie comme avec hérésie cathare ou le protestantisme qui a connu en son sein hérétiques et schismatiques dont les puritains, les méthodistes (dans l’anglicanisme).

On peut relever, par ailleurs, un schisme plus récent, celui Mgr Marcel Lefebvre, ancien Archevêque de Dakar et fondateur de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX). La rupture de la communion à Rome a été consommée après l’ordination d’évêques en 1988 sans l’accord du Pape. 

Les conséquences du schisme

Le schisme provoque l’excommunication automatique, dite «latae sententiae» (cf. canon 1364, §1). Il est interdit au schismatique de participer à l’eucharistie et aux autres sacrements, ainsi qu’à toutes les cérémonies du culte. Il est aussi privé de tous ses honneurs, charges et privilèges, casse enfin tous ses actes de juridiction (gouvernement pastoral) (cf. canon 1331).

Lorsque le schismatique est membre du clergé, l’excommunication entraîne la perte de l’office ecclésiastique (cf. canon 194). Et dans certaines circonstances, cette sanction peut entraîner l’exil ou l’assignation à résidence. Si l’obstination des responsables ou le choc du scandale l’exigent, « d’autres peines peuvent être ajoutées, y compris le renvoi de l’état clérical» (cf. canon1364).

A propos Fides 334 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.