Peut-on omettre l’acclamation du « Kyrie » au début de la messe ?

Pour l’acte pénitentiel, le Missel propose au célébrant et aux acteurs de la liturgie quatre possibilités au choix. Malheureusement la plus connue des fidèles est celle du « Je confesse à Dieu » récité suivi de l’acclamation du Kyrie. Dans les autres formules soit le « Je confesse à Dieu » ou le « Kyrie » sont remplacés ou omis.

« Après l’acte pénitentiel, on commence toujours le Kyrie eleison, à moins que cette invocation n´ait déjà trouvé place dans l’acte pénitentiel lui-même », dispose le Missel Romain (cf. PGMR, 52).

Voici les quatre formules de préparation pénitentielle de la messe :

  1. « Je confesse à Dieu » 

Après cette prière le prêtre dit : « Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen ». Après cette prière pénitentielle, on chante ou récite le « Kyrie ».

  • Les invocations psalmiques

Le prêtre : « Seigneur, accorde-nous ton pardon »

Le Peuple : « Nous avons péché contre toi »

Le Prêtre : « Montre-nous ta miséricorde »

Le Peuple : « Et nous serons sauvés. »

Le Prêtre continue ensuite : « Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen ». Suit le chant ou la récitation du « Kyrie ».

  • Les invocations adressées au Christ
  • Le Prêtre : « Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour guérir et sauver les hommes, prends pitié de nous ». Le Peuple reprend : « Prends pitié de nous »
  • Le Prêtre : « O Christ, venu dans le monde appeler tous les pécheurs, prends pitié de nous ». Le Peuple reprend : « Prends pitié de nous »
  • Le Prêtre : « Seigneur, élevé dans la gloire du Père où tu intercèdes pour nous, prends pitié de nous ». Le Peuple reprend : « Prends pitié de nous. »

Le Prêtre poursuit: « Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen ». Il enchaîne avec la Collecte (Oraison d’ouverture de la messe) ou la chorale entonne le « Gloria »

  • L’aspersion d’eau bénite

Après avoir aspergé le Peuple avec de l’eau bénite, le prêtre prononce la prière pour le pardon propre à ce rite : « Que Dieu tout-puissant nous purifie de nos péchés et, par la célébration de cette eucharistie, nous rende dignes de participer un jour au festin de son Royaume.  Amen ». Cette prière est suivie du chant du « Gloria ».

Cette dernière formule est recommandée pendant le Temps pascal ou aux messes dominicales.

A propos Fides 345 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.