Nigéria : des bandits tuent un prêtre et jettent son corps dans un véhicule en feu

Le Père David Tanko de la paroisse Saint-Pierre d’Amadu (diocèse de Jalingo, État de Taraba) a été tué « de la manière la plus macabre », le 29 août par des hommes armés. Il se rendait à une rencontre de résolution d’un conflit opposant deux ethnies locales, les Tiv et les Jukun, lorsqu’il est tombé dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés.

Le Père David Tanko dont la mort a été confirmée par la police qui a ouvert une enquête est prêtre depuis 2008.

«Pour un prêtre qui prêche la paix, être tué de la manière la plus macabre est pathétique, c’est le moins qu’on puisse dire. Un prêtre appartient à tous. Pour le moment, nous ne pointons aucun doigt accusateur sur les groupes responsables », a réagi l’Evêque de Jalingo, Mgr Charles Hammawa

«Notre principale préoccupation est de lui donner une sépulture digne de ce nom. Nous ne voulons pas qu’un groupe exerce des représailles. La poursuite des représailles ne fera qu’aggraver la situation », a-t-il prévenu.

A propos Fides 412 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.