Hivernage tardif : l’Archevêque de Dakar recommande une chaîne de prière

Faisant l’écho des interrogations et inquiétudes des agriculteurs face un hivernage qui tarde à s’installer dans plusieurs localités du pays, Son Excellence Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar, recommande de former une chaine de prière orientée vers Dieu, pour obtenir la faveur d’un hivernage pluvieux et paisible.

Voici l’intégralité de son message daté du 23 juillet 2019, en la mémoire liturgique de Sainte Brigitte destiné à l’ensemble des communautés paroissiales, des prêtres, religieux et religieuses :

L’hivernage 2019 tarde à s’installer dans notre pays, suscitant interrogations et inquiétudes dans l’esprit des paysans. Face à une telle situation, nous ne pouvons pas rester désespérés et résignés, « comme ceux qui n’ont pas d’espérance » (1Th 4, 13). Apprenons de l’apôtre Paul à nous émerveiller devant la sagesse de Dieu et à lui faire confiance : « Ô abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses décrets sont insondables et ses voies incompréhensibles ! Qui, en effet, a jamais connu la pensée du Seigneur ? (…) Car tout est de lui et par lui et pour lui. A lui la gloire éternellement ! Amen. » (Rm 11, 33-34a.36)

J’invite tous les membres de la famille diocésaine, nos communautés paroissiales avec, à leur tête, leurs pasteurs prêtres, religieux et religieuses, à former une chaine de prière orientée vers le Dieu de Jésus-Christ, Maître de la pluie et des saisons. Oui, prions avec force le Seigneur, pour qu’il « nous prenne en grâce et nous bénisse » (Ps 66, 2), afin que notre terre donne son produit (cf. Ps 66, 7), à la faveur d’un hivernage pluvieux et paisible.

Soyez abondamment bénis dans le Saint Nom de Jésus-Christ ! Amen.

A propos Fides 314 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.