Saint Antoine de Padoue, la femme accusée d’adultère et son nouveau-né

Saint Antoine de Padoue, « le saint de tout le monde » selon l’expression du Pape Léon XIII, a ramené la confiance, la patience, l’harmonie dans de nombreux foyers au cours de sa vie. Il a éloigné, évité ou atténué des drames, calmé des cas douloureux par des paroles de foi, son invitation à sortir du tunnel de l’égoïsme, de la vengeance, de la rancune, de l’incompatibilité. Des traditions transmises sous forme de légendes rapportent de mémorables interventions du Saint homme. Comme par exemple, il fit un jour parler un nouveau-né pour qu’il témoignage publiquement de l’innocence de sa mère, injustement suspectée d’adultère par son mari.

En effet, dans la ville de Ferrare, une famille est troublée à cause d’un soupçon qui pèse sur la mère d’un nouveau-né: le père refuse de prendre dans ses bras son bébé né quelques jours auparavant, car il le croit fruit d’un adultère.

Antoine prend alors le nouveau-né dans ses bras et lui dit : « Je te conjure, au nom de Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, né de la vierge Marie, de dire clairement, afin que tout le monde l’entende, qui est, parmi les personnes ici présentes, ton vrai père. »

Et le bébé, fixant son père du regard – il ne pouvait pas bouger ses petites mains emmaillotées de langes – dit : «Mon père, le voici ! ».

S’adressant à son père, le Saint lui dit alors: « Prends ton fils et aime ta femme ; elle est innocente et mérite toute ta reconnaissance. »

Un autre fit miraculeux porte sur un enfant de 20 mois, prénommé Thomas. Sa mère s’en va le laissant jouer, tout seul, à la maison. À son retour, elle le retrouve mort, noyé dans un baquet rempli d’eau.

Désespérée, elle invoque alors l’aide de Saint Antoine, le prie avec ferveur et fait le vœu d’offrir aux pauvres autant de pain que le poids de son enfant, sitôt que celui-ci sera revenu à la vie. Son fils est miraculeusement ressuscité et c’est de ce miracle qu’est née la tradition du « poids de l’enfant », une pratique qui consiste à prier pour obtenir la protection de saint Antoine sur les enfants, en promettant d’offrir aux pauvres la quantité de pain correspondant au poids de l’enfant.

Ce miracle est également à l’origine de l’« Œuvre du Pain des Pauvres » et de la Caritas Saint-Antoine, les associations caritatives qui, au nom de saint Antoine, apportent nourriture, biens de première nécessité et assistance matérielle aux pauvres du monde entier.

D’autres témoignages évoquent la guérison miraculeuse d’une femme que son mari, dans un accès de jalousie furieuse, avait blessée à mort.

A propos Fides 345 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.