Comment se déroule un pèlerinage chrétien ?

Le pèlerinage est certes une pratique religieuse universelle mais avec des spécificités selon les différentes traditions religieuses. C’est là qu’il peut être utile de s’intéresser au déroulement du pèlerinage chrétien. Quelles sont les étapes marquantes de ce pèlerinage ? Le Directoire sur la piété populaire y a consacré tout un paragraphe. Revisitons-le.  

Les différentes étapes d’un pèlerinage qui mènent à un sanctuaire sont : le départ, l’arrivée, l’accueil, le séjour et la fin du parcours. Chacune de ces étapes « est marquée et animée par la prière », précise le Directoire qui encourage le pèlerin à se laisser « éclairer, guider, nourrir et soutenir par la Parole de Dieu ».

En effet, ajoute-t-il, « la réussite d’un pèlerinage, tant du point de vue culturel que pour les fruits spirituels, qu’il peut apporter au fidèle, dépend du bon ordonnancement des célébrations et de la présentation appropriée de ses diverses phases ».

Les différentes phases du pèlerinage chrétien

Avant d’entamer le pèlerinage, démarche de foi, les pèlerins sont invités à se rassembler pour un moment de prières « dans l’église paroissiale ou dans un lieu plus adapté ». Cette rencontre peut être faite autour de la célébration de l’eucharistie ou de la Liturgie des Heures ou encore pour recevoir une bénédiction particulière. C’est tout le sens des messes d’envoi des pèlerins organisées dans les paroisses avant le départ en pèlerinage.

Les pèlerins peuvent, ensuite, prendre le chemin qui mène au sanctuaire à bord de divers moyens de transport. Il leur est, cependant, recommandé, à l’approche du sanctuaire, d’accomplir le reste du trajet à pieds, dans une ambiance de prière, portée par des chants. Ils sont accueillis sur les lieux par les responsables du sanctuaire à travers une petite cérémonie liturgique, appelée « liturgie du seuil ».

Pendant tout son séjour dans le sanctuaire, « moment le plus intense du pèlerinage », le pèlerin se laisse habiter par l’esprit de conversion personnelle, en célébrant concrètement le sacrement de la réconciliation. Il aura à cœur de prendre part à la célébration de l’Eucharistie, « point culminant du pèlerinage ». Sa présence au sanctuaire pendant toute la durée du pèlerinage est aussi marquée par des prières particulières, c’est-à-dire des prières d’action de grâces, de supplications ou de demandes d’intercession, qui sont liées au caractère propre du sanctuaire et aux buts du pèlerinage. C’est dans ce sens que plusieurs activités de dévotions sont proposées dans les sanctuaires à l’occasion de divers pèlerinage.

Le pèlerinage se termine, enfin, par un moment de prières, « qui a lieu soit dans le sanctuaire, soit dans l’église, d’où les pèlerins sont partis ». Ce, pour rendre grâces à Dieu pour le don du pèlerinage qui s’achève, et aussi demander au Seigneur de les aider à mieux vivre leur vocation chrétienne à leur retour à la maison.

Le Directoire sur la Liturgie et la piété populaire conclut ses indications sur le déroulement du pèlerinage sur deux recommandations importantes les souvenirs que les pèlerins désirent emporter avec eux et l’emplacement des pointes de ventes de ces objets. « Il convient de veiller à la qualité des objets, des images et des livres, afin qu’ils soient en mesure de transmettre l’esprit authentique du lieu saint. Il faut aussi veiller à ce que les points de vente, qui se trouvent dans l’enceinte du sanctuaire, soient dépourvus de tout caractère mercantile ».

A propos Fides 305 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.