Cathédrale de Ziguinchor : la mobilisation des fidèles et le devis de 90 millions pour sa réhabilitation

Les fidèles sont de plus en plus nombreux à appeler à une vaste mobilisation en faveur de la Cathédrale Saint Antoine de Padoue dont la toiture a cédé et a commencé à s’écrouler. En attendant que l’Etat du Sénégal entame les travaux de rénovation de son patrimoine, ils envisagent d’installer des structures bâchées pour préserver les fidèles de tout danger qui pourrait advenir pendant l’hivernage prochain. Un compte Orange Money a été mis en place pour collecter les contributions.

Classée monument historique et patrimoine national, l’église Cathédrale Saint Antoine de Padoue est sous la responsabilité absolue de l’Etat du Sénégal. Le diocèse de Ziguinchor ne peut donc pas y toucher. « Nous avions voulu reprendre la toiture, l’électricité et la peinture mais l’autorité régionale nous a demandé de ne pas y toucher puisque c’est un patrimoine national. Nous avions commandé une étude qui a abouti à un devis », a indiqué Abbé Damase Marie Coly, Curé de la paroisse.

Cette situation de manque de réaction des autorités publiques, sollicitées à plusieurs reprises et occasions, dure depuis des années. « C’est toujours des promesses … ». Pour seulement 90 millions de nos francs, selon le dernier devis établi (voir fac-similés).

De l’avis de certains, en tant que patrimoine national, cet édifice aurait pu bénéficier d’un traitement spécial dans le cadre du programme de modernisation des cités religieuses, même si au départ il n’était pas concerné. En effet, certains lieux de culte, sans avoir été inscrits dans le registre du patrimoine national, rappellent-ils, ont justement pu bénéficier récemment de ce traitement spécial à coup de centaines de millions. « Et c’était au moins cinq fois plus que les 90 millions nécessaires à la réhabilitation de la cathédrale Saint Antoine de Padoue ».      

« En tout cas, nous ne pouvons plus attendre. Pour l’hivernage qui arrive, dans deux ou trois mois, nous ne pourrons pas prier dans cette église », prévient le Curé. En clair, l’église Cathédrale de Ziguinchor, vieille de 98 ans, sera fermée d’ici le mois de juin.

« Il a parfaitement raison. J’y ai prié du lundi 25 au jeudi 28 mars 2019 mais je n’avais pas l’esprit tranquille de peur que la toiture s’effondre. C’est très risqué pour les fidèles qui s’y rendent pour prier avec leurs pasteurs », soutient un fidèle, Thierry Roger de Marie Napama.

Un sentiment partagé par un autre fidèle trouvé à l’intérieur de l’église.

Sur place, la mobilisation des fidèles prend forme et s’amplifie. L’objectif est de mettre en place de grandes structures bâchées dans la cour de la paroisse pour accueillir les célébrations liturgiques et éviter toute mauvaise surprise, informe-t-on.

« Après avoir pris connaissance de l’ampleur de la dégradation de l’édifice, nous avons la certitude que nous avançons vers la fermeture de cette église qui ne présente plus les conditions de sécurité suffisantes. Toute la toiture est en réalité dégradée. Elle peut s’affaisser à tout moment. Il  nous faut donc prendre les devants pour parer à toute éventualité », témoigne Docteur Dominique Mendy, Directeur de l’UCAO et membre du Conseil diocésain pour les affaires économiques de Ziguinchor.

« Après deux opérations de réhabilitation ratées, cet édifice a, pour cette fois, besoin des travaux de fond et de grande envergure », réclame-t-on dans la capitale du Sud.

C’est ainsi que pour M. Mendy, la solution est d’installer de grandes bâches climatisées à l’extérieur pour mettre les fidèles à l’abri de tout danger. « Pour cela, nous devons compter d’abord sur nos propres forces tout en restant ouvert, ensuite, à tout appui extérieur », exhorte-t-il.   

Dès maintenant, fait savoir enfin Abbé Damase, les fidèles catholiques et les personnes de bonne volonté qui veulent soutenir cette cathédrale sinistrée peuvent envoyer leurs contributions par Orange money ou Wari au numéro : 77 942 92 35 ou appeler Abbé Bertrand Atteuil Bassène, vicaire à la paroisse. 

A propos Fides 266 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.