Spiritualité : Ecouter, obéir et servir Dieu comme Saint Joseph

Chaque année, en la date du 19 mars, l’Eglise nous offre la joie de célébrer les mirabilia Dei, à travers la figure de Saint Joseph père adoptif du Christ et patron de l’Eglise. L’Eglise  notre Mère, nous le présente  comme modèle  authentique de foi  à imiter dans notre vie de foi personnelle et communautaire.  Qui donc est saint Joseph ? Comment l’imiter aujourd’hui dans nos lieux et situations de vie,  en tant que chrétien ?

La Tradition biblique ne nous donne pas beaucoup d’informations sur la figure de ce Saint homme. Mais le peu de fois qu’il est évoqué dans le Nouveau Testament, en y méditant, on découvre en lui, l’histoire d’une vie  inouïe  d’un homme rempli de grâces. Un homme  discret,  bon et juste, qui a coopéré de façon efficace à la réalisation  de la venue du salut annoncé par les prophètes : Jésus Christ, notre Sauveur. Il est celui à qui Dieu « confia la gardes de ses trésors les plus précieux ».

Sa  figure présentée par les Evangiles est celle d’un homme intègre,  de personnalité noble par son travail, un  craignant-Dieu, qui n’a cherché  pendant toute sa  vie  qu’à faire la volonté de Dieu. C’est pour cela il peut aller au-delà de loi juive pour  y voir l’amour : la loi la parfaite. Refusant  de dénoncer publiquement sa femme, mais « décida de la renvoyer en secret » (Mt1, 19), quand il a pris acte de sa grossesse.

Appelé à veiller sur le Rédempteur, «  Joseph fit ce que l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse » (Mt1, 24). Comme Marie sa fiancée, Joseph  aussi cède sa volonté  pour dire « oui » à Dieu afin que « que tout se fasse selon Sa Parole » (Lc1, 26-38). A la différence  de Marie, son fiat  est cordialement ineffable et  joyeusement inexprimable. C’est la raison pour laquelle, dès les premiers siècles de l’Eglise, les Pères de l’Eglise, s’inspirant de l’Evangile, ont bien montré que Saint Joseph a pris un soin affectueux de Marie et s’est consacré avec joie à l’éducation du Christ. De même, il est le gardien et protecteur de son Corps Mystique, l’Eglise dont la Vierge Sainte est la figure et le modèle[1]. Il a assumé sa responsabilité de père de la sainte famille, avec joie et action de grâces, selon la volonté de Dieu afin que l’œuvre du salut se réalise en nous.

Par ailleurs,  c’est « pour assurer une présence paternelle auprès de Jésus que Dieu choisit Joseph comme époux de Marie »[2]. Sa paternité s’est exprimée concrètement dans le fait : d’avoir fait de sa vie un service, un sacrifice au mystère de l’Incarnation et la mission rédemptrice qui lui est liée ; d’avoir usé de l’autorité légale qui lui revenait sur la sainte Famille, pour lui faire le don total de lui-même, de sa vie , de son travail ; d’avoir converti sa vocation humaine à l’amour filial en une oblation surnaturelle de lui-même, de son cœur et de toutes ses forces à l’amour mis au service du Messie qui naquit dans sa maison[3] .

C’est à juste titre que la liturgie rappelle qu’ « à Saint Joseph a été confiée la garde des mystères du salut à l’aube des temps nouveaux »[4] et elle précise qu’ « il fût le serviteur fidèle et prudent à qui Dieu confia  la sainte Famille pour qu’il veille comme un père sur son Fils unique »[5]

La figure de saint  Joseph est un repère  fondamental aujourd‘hui pour nous, dans notre façon de marcher à la suite de Jésus. Sa vie nous apprend que la docilité à l’écoute de l’Esprit et de la Parole de Dieu nous conduit à éviter ce que Dieu répugne et faire sa volonté. Par  sa douceur, sa prudence et sa bonté, il nous apprend que c’est  l’amour de Dieu qui doit  gouverner l’action de chaque homme. Son humilité et son obéissance  nous enseignent que devant chaque situation qui se présente, il faut laisser Dieu agir en premier ; «  à ma place qu’est-ce que Dieu aurait fait ? ». Son silence remarquable dans les récits évangéliques, est pour nous  l’outil efficace pour mieux écouter Dieu et communiquer avec Lui, plus intimement dans la prière et dans la contemplation. En effet, son silence révèle le climat de profonde contemplation qui l’habitait intérieurement, car Joseph « était quotidiennement en contact avec le Mystère « caché », qui établit sa demeure sur son toit » »[6].

 L’Eglise, en nous recommandant à la protection de Joseph, celui à qui «  Dieu confia, les trésors  les  plus précieux », nous donne d’apprendre de Lui à servir l’économie du salut[7]. Son patronage, comme le souligne Saint Jean Paul II, « est nécessaire à l’Eglise non seulement pour la défendre contre les dangers sans cesse renaissants»[8] , mais aussi pour ses efforts de sanctification de  ses membres.

Que Saint Joseph devienne pour tous un maitre singulier dans le service de la mission salvifique du Christ qui nous incombent tous et à chacun dans l’Eglise : aux époux, aux parents (…) aux personnes appelées à la vie contemplative[9]. En célébrant la solennité de Saint Joseph, œuvrons  donc avec lui pour l’unité, la charité, la paix des cœurs dans les familles. Aujourd’hui beaucoup de familles sont crise, d’où l’occasion favorable de faire grandir notre dévotion à Saint Joseph de faire recours à son intercession, pour qu’il  nous enseigne la volonté de Dieu pour l’institution familiale. A l’école Saint Joseph  apprenons le vrai  sens et le rôle responsable  du chef de famille !

Diédhiou Jules Joseph, omi


[1] Cf. S. Irénée., Adversus haereses, IV, 23, 1 : S. Ch. 100/2, pp. 692-694.

[2] Cf. Jean Paul II, Rédemptoris Custos (sur la figure de Saint Joseph dans la vie du Christ et de L’Eglise), Rome, 1989. n°7.

[3] Paul VI, Allocution du 19 mars 1966 : Insegnamenti, IV (1966), p.110.

[4] Cf. Missel romain, Collecte de la solennité de Saint Joseph, époux de la Vierge Marie

[5] Ibid., Préface de la Solennité de Saint Joseph, époux de la Vierge Marie.

[6] Cf. Jean Paul., Op.cit. ; N°25.

[7] Ibid., n°28.

[8] Ibid.,n°29

[9] Ibid. ;n°29.

A propos Fides 285 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.