La chanson de Noël « Douce nuit, sainte nuit » fête ses 200 ans

Lorsque vous entendrez le 24 décembre prochain la chanson de Noël « Douce nuit, sainte nuit », sachez qu’elle a été interprétée pour la première fois, il y a 200 ans. C’était à la messe de minuit de Noël de 1818, dans un petit village d’Autriche dévasté par les guerres napoléoniennes. Chantée tous les ans, par des milliards de personnes à travers le monde et traduite en plus de 300 langues, « Heilige Nacht, Stille Nacht » demeure le chant de Noël le plus célèbre au monde.

Le texte de cette légendaire chanson de Noël, composé de six strophes, a été écrit  deux ans avant sa première interprétation musicale par un prêtre du nom de Joseph Mohr, dans le village de Mariapfarr en Autriche. C’est lui qui demandera à son ami Franz Xaver Gruber, instituteur, sacristain et organiste dans le village voisin d’Oberndorf, proche de Salzbourg, de le mettre en musique.

Ils l’interprètent ensemble à la messe de minuit du 24 décembre 1818, accompagnés d’une simple guitare, dans l’église Saint-Nicolas d’Oberndorf, au grand bonheur des ouailles du Père Mohr, composés essentiellement de travailleurs de peine durement affectés par la misère qui règne alors en Europe centrale.

Exécutée quelques semaines plus tard, avec l’orgue, la chanson « Douce nuit, sainte nuit » séduira Karl Mauracher, fabricant d’orgue, qui décide alors de la faire jouer dans son propre village.

C’est ainsi qu’après avoir été plébiscitée par les fidèles d’une église, ravi les cœurs des habitants d’un petit village, cette magnifique chanson de Noël connaîtra au fil des temps un essor fulgurant et un succès jamais démenti.

Toutefois, mort dans l’anonymat en 1848, l’abbé Joseph Mohr n’a jamais rien du succès de son oeuvre. Quant à Franz Xaver Gruber, il ne l’apprit qu’en 1854, lorsque la chanson allait être attribuée au compositeur salzbourgeois Michael Haydn (1737-1806), frère de l’abbé Joseph.

A propos Fides 305 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.