Les Frères Carmes Déchaux du Sénégal célèbrent les 450 ans de leur fondation

Les Frères Carmes Déchaux du Sénégal célèbrent le 450ème anniversaire (1568-2018) de leur fondation, avec toute la famille du Carmel (les moniales Carmélites de Sébikotane, les Carmélites Missionnaires Thérésiennes et Amis du Carmel), le samedi 17 novembre, à la paroisse Notre Dame du Cap-Vert de Pikine, de 13h à 19h.

Au programme de la journée: exposition commentée, conférence avec diaporama, adoration et bénédiction du Saint-Sacrement, messe anticipée du dimanche.

Pour ceux qui le souhaitent, il y aura la possibilité de se confesser tout au long cette journée commémorative.

Les participants pourront également se procurer des objets de piété et se restaurer avec des sandwichs et de la boisson, vendus sur place.

L’ordre des Carmes a été fondé à la fin du XIIème siècle en Terre Sainte par des croisés devenus ermites et réunis sur le Mont-Carmel. Un siècle plus tard, à l’occasion du transfert en Europe de la plupart de ses membres, l’Eglise le rattache à la catégorie des ordres « mendiants ». De tradition contemplative, il assume des tâches apostoliques. Au XVIème siècle, sainte Thérèse d’Avila le réforme et le dote d’une nouvelle branche : les Carmes Déchaux.

Il est caractérisé par un désir brûlant de rencontrer Dieu et de s’unir à lui dans la foi et l’amour. Ce chemin d’union à Dieu, qu’ont emprunté sainte Thérèse d’Avila, saint Jean de la Croix, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, passe de manière privilégiée par l’oraison de recueillement. Il est enrichi par l’écoute de la Parole de Dieu et la vie fraternelle. Si la contemplation du Dieu vivant constitue le cœur du Carmel, elle déborde dans l’apostolat et l’évangélisation, que les carmélites accomplissent par la prière, et que les carmes réalisent dans des œuvres apostoliques diversifiées.

L’histoire de la présence des Frères Carmes au Sénégal commence le 14 juin 2002 dans un hameau près de Sokone. Ils s’implantent par la suite à Kaolack, puis définitivement à Ndiaffate où ils construisent leur couvent, inauguré le samedi 8 janvier 2011. On signale leur implication dans plusieurs réalisations sur Keur Mariama et dans les villages : forage et adduction d’eau, construction du séminaire, du couvent des Sœurs et de leur dispensaire.

A propos Fides 334 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.