Pastorale de la jeunesse : les 8 engagements et recommandations du Clergé sénégalais

A l’issue de sa 42ème Assemblée Générale, à Ziguinchor, du 17 au 21 septembre 2018, sur le thème : « Le Prêtre sénégalais face à la pastorale de la jeunesse : défis, enjeux et perspectives », le Clergé sénégalais a pris un certain nombre d’engagements et recommandations consignés dans une déclaration datée du 20 septembre 2018. Ils portent essentiellement sur leur ministère pastoral en faveur de la jeunesse.

Voici la liste complète de ces engagements et recommandations pastoraux :

  1. Pour une meilleure prise en charge des nombreuses attentes des jeunes, nous nous engageons à renouveler notre accompagnement pastoral.
  2. Face à la demande d’intériorité des jeunes, au besoin de silence et de prière, nous nous engageons à renforcer la formation spirituelle et catéchétique en :
  • encourageant des messes pour les jeunes en doyenné ou en paroisse;
  • favorisant des temps de rencontre et de pèlerinages.
  1. Les jeunes ont investi un « sixième continent » : le monde virtuel. C’est un espace à évangéliser. Nous nous engageons à être présents sur les réseaux sociaux pour entrer en dialogue avec eux et les orienter.
  2. Les fonctions régaliennes de l’Etat étant, entre autres, l’éducation et la protection des citoyens dont les jeunes, nous invitons les pouvoirs publics à être plus sensibles aux problèmes et à la vie de la jeunesse d’aujourd’hui, victime des maux que sont : les dérives sexuelles, la consommation de stupéfiants, la dépravation des mœurs, le décrochage et l’échec scolaires, les grossesses précoces, les avortements, la violence. Nous réitérons notre disponibilité à collaborer avec l’Etat dans cette mission.
  3. La famille est la cellule base de toute société. C’est là que l’individu acquiert les premiers automatismes en vue d’une meilleure socialisation. A cet effet, nous recommandons aux parents de veiller à ce que l’éducation donnée à leurs enfants ne souffre d’aucune entrave.
  4. Le rôle des éducateurs est de conduire et de donner forme à l’individu et à la société. Aussi, leur recommandons-nous de retrouver la noblesse de leur métier et de faire preuve d’une bonne conscience professionnelle. Que l’enseignement catholique, de manière particulière, s’investisse davantage pour la formation intégrale des jeunes.
  5. Nous recommandons aux jeunes de vivre pleinement leur foi, de redonner vie aux mouvements d’Action catholique, de retrouver leurs talents et leurs charismes particuliers et de les mettre au service de l’Eglise et de la société, d’être des citoyens modèles, de résister à la perte des valeurs traditionnelles.
  6. Nous invitons les pasteurs à faire confiance aux jeunes, à les intégrer dans les structures de concertation pastorales et à leur confier des responsabilités.

 

A propos Fides 305 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.