[ Foi et TIC] : La présence catholique des jeunes sénégalais sur le web expliquée aux prêtres

L’Union du Clergé Sénégalais dans la déclaration finale de sa 42ème Assemblée Générale, le 20 septembre 2018, à Ziguinchor, au point 13, indique que les prêtres ont décidé d’être présents sur les réseaux sociaux pour entrer en dialogue avec les jeunes et les orienter en cas de besoin. En attendant de voir comment nos chers prêtres vont aborder cette nouvelle forme de la pastorale des jeunes, nous voulons leur présenter une vue panoramique de la présence catholique sur le web. Et ce, en nous servant de l’exemple d’un groupe qui, à travers le réseau social FACEBOOK, cultive sa foi par le partage de l’évangile et l’action social. Il s’agit du Forum Social des Jeunes Catholiques du Sénégal.   

Mais, il faut reconnaître, d’abord, que cet engagement pastoral du Clergé sénégalais s’inscrit dans le mandat missionnaire de Jésus Christ à son Eglise : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création » (cf. Mc 16, 15). C’est ainsi qu’elle doit continuellement sortir, pour annoncer l’évangile à tous, en tous lieux et en toutes occasions. Ainsi, depuis plus de 2.000 ans que notre Seigneur Jésus Christ a envoyé ses disciples en mission, le contenu du message reste inchangé mais les canaux, les hommes ont évolué.

La question qui revenait le plus souvent sur Google, aux Etats unis en 2007 était : « Qui est DIEU ? ». Devant cette soif spirituelle dont l’Eglise ne cesse de prendre conscience, nous convenons que c’est le moment pour elle, d’investir ce « sixième continent », afin d’y apporter les réponses adéquates pour éviter que ses brebis s’égarent.

Deux ans après, en 2009, le Pape Benoit XVI, pour la 44ème Journée mondiale des communications sociales, choisissait comme thème « Le prêtre et la pastorale dans le monde digital : les nouveaux médias au service de la parole ».  Le synode (assemblée) des évêques sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne du 7 au 28 Octobre 2012 donnait également, par la suite, une place importante au cyber espace dans l’annonce de la Bonne Nouvelle. En effet, sur les 58 propositions d’alors, le point 18 considère « …l’éducation à une utilisation rationnelle et constructive des médias sociaux comme un instrument important pour la nouvelle évangélisation ».

Revenant, ensuite sur le Forum Social que nous présentons dans cette chronique, il a été créé par un jeune du nom de Grégoire Wassiga Senghor, un vendredi Saint. L’objectif de départ était de mettre en relation les catholiques. Plus de la moitié des membres a fait connaissance par FACEBOOK. Aujourd’hui, il est l’un des rares groupes à atteindre 7 ans d’existence, par la constance de ses actions. Ce qui a maintenu et fait la force de ce groupe, c’est la prière de la Divine Miséricorde, tous les jours, à 15h, suivie d’une prière d’intercession.

Ne voulant se limiter au cyber espace, ces derniers ont décidé de se rencontrer périodiquement et c’est de là qu’ont été mises en place des journées de prières tous les 3 mois, avec un thème cadrant souvent avec la pastorale des jeunes : un prêtre est invité à livrer un message en rapport avec la situation des jeunes, en particulier, et des fidèles catholiques.

Mais ce n’est pas tout. A ces moments de moments de prières, s’ajoutent des activités sociales dont la première a été la distribution de repas aux nécessiteux en ville. La deuxième activité, plus visible, a été la construction d’une salle d’attente dans l’hôpital pour les enfants Albert Royer à Fann, puis la prise en charge des enfants atteints de l’hydrocéphalie.

Cette année, le Forum a comme projet de soutenir les  malades qui souffrent de l’insuffisance rénale.

 Avec au moins 1300 membres ce groupe compte en son sein des prêtres mais toujours inactifs, ces derniers ne réagissent presque pas aux débats posés par les jeunes. Pour s’en convaincre, c’est  en IRL (in real life) approchent un membre du groupe pour dire : « J’ai suivi votre débat de la semaine dernière ». La grande attente des membres du Forum est de voir les prêtres les rejoindre dans leur milieu pour les aider à poursuivre et renforcer leur formation chrétienne.

Toutefois, la présence des jeunes catholiques sur internet ne se résume pas au Forum Social, nous pouvons citer, entre autres, le groupe Entre Nous/ Jeunes Catholiques qui certainement rassemble le plus de fidèles (12.782 membres au 23/09 à 12h56).

Dans ce groupe des questions telles que l’apostasie, le mariage et beaucoup d’autres encore qui méritent vraiment l’éclairage d’un prêtre, mieux l’organisation de rencontre IRL avec ces jeunes, pour un approfondissement. Ainsi, nous allons vivre pleinement l’universalité de l’Eglise avec un message identique. Ici, l’enjeu est de parler d’une seule voix, la parole du Christ ne change pas et ne changera jamais. Il s’agit de barrer la route au plus vite à toute fausse interprétation de la doctrine de l’Eglise, avec une réponse rapide et éclairée par une voix autorisée.

Or, avec la vitesse de diffusion de l’information, les correctifs doivent être faites à la minute et partagés avec le maximum de fidèles pour éviter une asymétrie d’information.

En définitive, nous trouvons dans le web l’espace et le temps qui a toujours manqué pour la catéchèse des adultes. Du Concile de Trente à Vatican II, le Web, comme l’a si bien dit le Pape François au 24 Janvier 2014 est un « vrai don de Dieu » et doit être considéré à sa juste valeur.

En définitive, le web se présente comme un instrument permettant une parfaite communion des fidèles d’ici et d’ailleurs, favorisant la culture de la rencontre pour ainsi être en phase avec la réalité de la mission. Sur les 15.726.037 de sénégalais, les 9.6 millions sont des utilisateurs d’internet, dont 88,6% connectés via le mobile. Soit un taux de pénétration de 62,9%.

Comment ne pas voir que, la mission d’« aller dans le monde entier pour annoncer la bonne nouvelle » nécessite la mise en place de nouveaux outils ?        

Emmanuel M .DIOKH

DPO, JURISTICOM, LAW MANAGER 

TMT (technologies-medias-telecoms) 

IP/IT (intellectual property-information technology) 

A propos Fides 285 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.