Secret de la confession

Ni le prêtre, ni le pénitent ne doivent le violer

Pour de nombreux fidèles, le secret de la confession serait en péril. Certains d’entre eux se demandent si les prêtres le gardent réellement. D’autres, par manque de confiance, ont tout simplement renoncé au sacrement de la réconciliation. Sous d’autres cieux, le pouvoir judiciaire cherche à entrer dans le secret du confessionnal pour traquer certains délinquants, obligeant des prêtres à opter pour l’emprisonnement plutôt que de le violer.

Pour l’Église catholique, en effet, le secret de la confession est absolument inviolable. Voici quelques repères qu’en donnent le Catéchisme de l’Église catholique (CEC) et le Code de droit canonique.

La suite ICI

A propos Fides 305 Articles
Actualité au Sénégal

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.