Cameroun: un prêtre tué par l’armée

Selon des témoins, le père Alexander Sob Nougi aurait été accidentellement touché par une balle perdue de l’armée lors d’un combat, informe la stampa le samedi 21 juillet 2018, soulignant que l’incident a eu lieu hier le long de la route entre Buea et Muyuka.

Le jounal fait état, toutefois, de versions contradictoires sur ce meurtre : selon certains témoins, le jeune prêtre aurait été accidentellement touché par une balle perdue de l’armée engagée dans un affrontement frontal avec des séparatistes anglophones. D’autres sources soutiennent plutôt que les soldats le frapperaient intentionnellement.

A l’en croire, le père Alexander Sob Nougi serait la deuxième victime des forces militaires camerounaises en une semaine. Le 14 juillet, en effet, un pasteur d’Accra, au Ghana, avait été tué dans la ville de Batibo, au nord-ouest du pays.

Depuis début 2018, 21 prêtres ont été tués dans le monde, dont neuf en Afrique.

A propos Fides 469 Articles
Actualité au Sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.