27 C
Sénégal
15 janvier 2021
FidesPost
ACTUALITE Nationale

Frère Henry Ndong, un religieux « senghorien », creuseur de sillons s’en est allé – Le programme des obsèques

Le Frère Henry Biram Ndong de la Congrégation des Frères de Saint Gabriel a disparu soudainement le samedi 09 janvier 2021. Un départ si brutal qui a surpris plus d’un. Mais le temps liturgique de Noël a encadré le parcours de vie de ce religieux considéré comme un «senghorien» et creuseur de sillons. En effet, né le jour de Noël de l’année 1961, à Fayil, il a été rappelé à Dieu, la veille de la fête du Baptême du Seigneur qui clôt le temps de Noël. Il a avait près de 60 ans dont les 40 ont été consacrés à Dieu et au service des hommes.

Selon des témoignages reçus à Fidespost, le Frère Henry a toujours considéré sa vie sur terre comme une mission dans le champ du Seigneur. Il écrivait dans une chanson qu’il a composée :«Envoyés dans le champ du Seigneur, creusons les sillons d’une vie nouvelle. Me voici Seigneur, ombres et lumières m’accompagnent. Ma main dans ta main, creusons les sillons de l’amour».

Creuser et semer la graine de l’amour, de l’unité et de la vie joyeuse, c’est ce que le Frère Henri a essayé de vivre partout où la mission l’appelait. Dieu l’avait appelé à le servir dans le champ de l’éducation dans la Congrégation des frères de Saint Gabriel et il se donnait corps et âme à cette œuvre de formation humaine.

Thiès, Kaolack, Fatick gardent le souvenir d’un religieux intellectuel avéré et dynamique, intègre, consciencieux, joyeux, respectueux et convivial. Il insistait beaucoup sur ce dernier point surtout quand il était au service la direction diocésaine de l’enseignement catholique de Kaolack. Il disait souvent aux directeurs des établissements : « un directeur triste a des enseignants tristes, des élèves tristes. Les murs de l’école sont tristes. Les arbres sont tristes. Et les résultats tristes. Soyons donc des directeurs joyeux et nous avons tout pour être joyeux.»

Le religieux était aussi un homme de recherche, amoureux de la science et des écritures. On l’appelait affectueusement « le senghorien » non seulement pour ses études sur Senghor (doctorat) mais aussi et surtout pour sa maîtrise de la rhétorique, son amour du beau français.

Le Frère Henry Ndong est membre de la Congrégation des Frères de Saint Gabriel depuis sa première profession religieuse célébrée le 16 août 1981 à Fayil, son village natal, dans la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Fatick, après avoir rejoint le noviciat le 01er juin 1980.

C’est à Thiès qu’il prononcera des vœux perpétuels le 11 janvier 1988. Au moment de son rappel à Dieu, le Frère Henry Biram Ndong totalisait 40 ans de vie religieuse.

Ce religieux spécialiste des œuvres du poète et président sénégalais, Léopold Sédar Senghor a fait des études supérieures d’abord à l’université Cheikh Anta Diop de 1986 à 1988 puis à l’université catholique d’Angers (France) de 1988 à 1991 où il a obtenu un Master II en français avant de soutenir en 2000 sa thèse de doctorat 3ème cycle sur le thème : « De la spiritualité dans l’œuvre poétique de Léopold Sédar Senghor ».

Sur le plan professionnel, le Frère Henry Ndong a été Directeur du collège saint Gabriel (Thiès) de 1994 à 2007  et Directeur diocésain de l’enseignement catholique de Kaolack de 2007 à 2017 .

Après une pause de ressourcement spirituel au Canada de 2017 à 2019, il était le Directeur du Collège du Sine à Fatick.

En tant qu’éducateur, le Frère Henry Biram Ndong était aussi très engagé dans l’accompagnement des mouvements d’action catholique, comme entre autres les CV/AV, la JEC…

«Notre frère s’en est allé… Pleurons, c’est logique et légitime. Mais surtout, gardon cette flamme de joie, cette joie de vie qu’il a semée partout.Les âmes des justes sont dans la main, Seigneur, qu’il accueille celle de notre frère Henry. Amen».

Les obsèques du Frère Henri Biram Ndong sont prévues le mercredi 13 janvier 2021 à Thiès suivant le chronogramme ci-après :

  • 08 h 30 :      Levée du corps à la morgue de l’hôpital Saint Jean de Dieu

  • 09h 00 :       Exposition du corps à la cathédrale Saint Anne de Thiès

  • 09 h 30 :      Début de la messe

Les obsèques se dérouleront dans le strict respect des mesures sanitaires.

Fidespost

2 commentaires

Ernestine Ndiaye 12 janvier 2021 at 18 h 41 min

Paix à son âme et qu’il repose en paix dans la miséricorde de Dieu 🙏🙏

Reply
Ernestine Ndiaye 12 janvier 2021 at 18 h 47 min

Donne lui seigneur l’éternel repos fait briller sur lui la lumière sans fin. Repose en paix frère Henry Birame

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite