23.2 C
Sénégal
25 novembre 2020
FidesPost
ACTUALITE CONTRIBUTION Nationale

Du rôle crucial des groupes charismatiques catholiques dans la nouvelle évangélisation : le préalable de l’unité (Frère Pierre-Marie Niang)

Pour qui connaît le nombre d’églises non catholiques qu’il y avait à Dakar dans un passé récent, force est de constater que ces dernières sont aujourd’hui en très nette progression. Car de nos jours, sans exagérer aucunement, on peut dire qu’à côté de chaque église catholique maintenant, il y a une, deux voire trois églises non catholiques. Le cas des Martyrs de l’Ouganda est assez édifiant à ce propos. C’est là un fait pastoral et ecclésiologique à prendre très au sérieux.

Mais ce qui est à prendre encore plus au sérieux, c’est qu’on retrouve dans ces mêmes églises non catholiques, des catholiques de nos familles et de nos communautés. Et, c’est bien là, la triste réalité.

Désormais, le passage de l’église catholique à une église non catholique ne nécessite plus de pas à faire ! Pour quelles raisons objectives ? Les lignes qui suivent sont une tentative de réponses à cette question à prendre encore une fois très au sérieux.

Avec une sérénité mal contenue, la tentative de réponse à notre question initiale laisse transparaître une révolte et en même temps voudrait sonner l’alerte. Car il n’est pas encore tard pour reprendre l’initiative d’une pastorale efficace et efficiente avec le secours de l’Esprit Saint bien sûr.

C’est pourquoi, il est temps, du temps kaïrotique salvifique dont parle saint Paul 2 Co 6, 2, de se (re)lancer dans la mission. Il est vraiment temps de rompre avec cette attitude attentiste voire défaitiste qui consiste à voir des mercenaires de tout poil et de tout acabit venir tranquillement s’emparer des fidèles du Seigneur dans nos communautés sans qu’on dise mot.

Effectivement, le temps est venu de rompre avec cette passivité qui consiste à regarder les autres s’emparer des fidèles du Seigneur au nez et à la barbe de tout le Peuple de Dieu. Il est vraiment temps d’en découdre fermement avec ceux-là qui pensent que nous sommes endormis, eux qui parlent de « réveil ». Si ces semblants de « réveillés » et même d’ « éveillés » en réalité endormis en sont arrivés là, c’est bien avec la complicité de beaucoup d’entre nous qui au début, sous le prétexte d’un œcuménisme dévoyé, les ont aidé à conquérir bons nombres des siens. In fine, pour toutes ces raisons que nous venons d’évoquer, il est temps de sonner la RIPOSTE !

Pour ce faire, il faut une meilleure coordination des activités du renouveau charismatique catholique où chaque groupe occuperait toute la place qui lui revient : à chacun donc la grâce et le charisme propre qui lui revient, 1 Co 12. Oui, il est urgent, de l’urgence de la charité du Christ qui nous presse, 2 Co 5, 14 de nous unir (Jn 17, 21), de se donner la main, de travailler à une unité sincère et profonde entre les différents groupes et acteurs de ce mouvement très important dans le Corps du Christ qu’est l’Eglise.

De la sorte, nous mettrons définitivement de côtés les égos surdimensionnés des uns et des autres pour ne regarder que celui que nous prêchons, Jésus le Christ. Sans conteste donc, il est temps de fédérer les forces pour une meilleure présence charismatique catholique apte à relever tous les défis de notre temps en matière de nouvelle évangélisation1. Cette dernière passera à n’en point douter par le Renouveau charismatique catholique.

Aller en rangs dispersés voire dans la division comme c’est le cas présentement dans la plupart des groupes du renouveau, vouloir se démarquer des autres et se positionner comme le groupe charismatique catholique par excellence qui n’a pas besoin des autres, ne nous parait pas une posture d’Eglise tenable et viable.

En effet, tout cela participe à l’amoindrissement de notre force de frappe qui aurait pu être beaucoup plus important si telle ou telle activité enregistrait la participation et le soutien de tous les groupes charismatiques. Les boycotts actifs ou pas des activités de tel groupe ne serait-il pas dû aux nombreux cas de dissidences que l’on note çà et là dans les groupes ? Ce serait aussi bien de dépasser ces conflits d’intérêts et parfois de personnes pour se focaliser uniquement sur le champ du Christ à moissonner. Chacun pouvant y trouver sa place et faire valoir de ce fait ces talents, et exercer librement en lien avec l’autorité, son charisme.

Évidemment, tout cet effort d’union et de solidarité au sein du mouvement charismatique doit être encouragé, soutenu et promu par clergé. Ce dernier loin de dissuader et de décourager les initiatives prises en vue de maintenir le souffle de l’Esprit dans les cœurs, devrait plutôt porter et supporter les charismatiques les aidant ainsi à jouer pleinement leur rôle de « veilleurs » et de « prieurs » au sein de l’Eglise.

Nous avons à ce niveau précis, une occasion inespérée de rendre effective la collaboration entre le clergé et les laïcs selon ce qu’en dit bien justement et de façon très pertinente le Magistère de l’Eglise2.

Dieu fasse alors qu’on soutienne l’action et l’engagement des charismatiques au sein de nos communautés. Puisse l’Esprit Saint, père de la mission inspirer tous les moissonneurs qui travaillent dans la vigne du Seigneur afin que ceux-ci n’aient d’autres soucis qui de travailler à étendre le règne de Dieu. Enfin, Dieu fasse que les groupes charismatiques de nos paroisses soient encouragés et surtout qu’ils bénéficient d’un encadrement conséquent comme le prévoit le Droit de l’Eglise universelle ainsi que l’autorité diocésaine.

Frère Pierre-Marie Niang, o.p.

1 Voir Discours du pape Paul VI aux participants au IIIème congrès international du renouveau charismatique catholique, Mai 1975. Voir aussi Congrégation pour la doctrine de la foi, « L’Eglise rajeunit ».

2 Instruction sur quelques questions concernant la collaboration des fidèles laïcs au ministère des prêtres, Rome 1997.

1 commentaire

Amo 2 novembre 2020 at 10 h 48 min

Cela est dû aux manque d’enseignements bibliques. Si les fidèles catholiques sortent évangéliser ils seront eux-mêmes évangélisés et convertis en musulmans ou évangéliques car à part l’amour ils n’ont pas d’arguments le « il est écrit »
L’évangile c’est pas l’amour et la tolérance (du copinage, alcool, cigarette, tiossane, féticheurs…). L’évangile c’est l’amour et la repentance

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite