33 C
Sénégal
28 septembre 2020
FidesPost
ACTUALITE Nationale

Diocèse de Kolda : un Synode à l’épreuve de la pandémie du Covid-19

Malgré les contraintes et restrictions pastorales imposées par la crise sanitaire de la pandémie du Covid19, le Synode diocésain de Kolda, lancé en début d’année, se poursuit, assure son Secrétaire Général, l’Abbé Séraphin-Raphaël Ntab. De nombreuses initiatives ont été prises «  pour maintenir allumé le « feu sacré » qui a jailli au matin du dimanche 26 janvier 2020 », le jour du lancement de cette grande consultation diocésaine, explique-t-il.

Depuis le 26 janvier 2020, le diocèse de Kolda vibre au rythme de son tout premier Synode. Convoqué par Son Excellence Monseigneur Jean-Pierre Bassène, sous le thème pascal « Église de Kolda, signe de la présence du Christ ressuscité », cet événement d’Église, qui va durer trois (03) bonnes années, chacune d’entre elles correspondant à une phase (1- Sensibilisation, 2- Consultation, 3- Célébration), se veut une concertation générale du peuple de Dieu qui est à Kolda afin de procéder à une radioscopie de cette église jeune et en plein chantier.

À ce sujet, les propos de l’évêque de Kolda ne souffrent d’aucune ambiguïté : « Je voudrais faire de ce synode une consultation générale pour une étude sérieuse de la situation de notre diocèse dans toutes les sphères de son existence : ce qui est fait, ce qui se fait et ce qui devrait se faire en vue de notre bien spirituel, humain et matériel […]. Mon objectif est de réunir toutes les forces vives de notre diocèse afin de repenser nos structures, notre pastorale, nos mouvements et associations, d’étudier nos besoins et les défis à relever et ainsi espérer, pour nous-mêmes et pour les générations à venir, dégager les outils nécessaires pour la réalisation du plan de salut de Dieu à Kolda. » Tout ou presque a été mis en branle pour la réussite d’un projet tout aussi important que déterminant pour le présent et l’avenir de ce diocèse qui vient de célébrer son vingtième anniversaire.

Mais alors, comment gagner ce pari avec cette crise sanitaire mondiale qui n’a pas fini d’affecter même les secteurs les plus imperturbables ? Cette question, qui a tout son sens, s’impose à notre appareil synodal qui sait devoir se réajuster pour faire face à cette nouvelle donne. C’est ainsi que, contraint de prendre des chemins inattendus, un ton et des couleurs imprévus, cette aventure, qui se poursuit belle et bien, s’appuie sur la magie des technologies de l’information et de la communication afin que rien ne soit perdu. Et pour cela, l’investissement des prêtres de Kolda, aidés dans leurs charges par des religieux-ses et des fidèles laïcs, est à saluer. Les initiatives ne manquent pas (lettres, messages, catéchèses, émissions radio, exploitation des réseaux sociaux, etc.) pour maintenir allumé le « feu sacré » qui a jailli au matin du dimanche 26 janvier 2020, alors que Son Excellence Monseigneur Jean-Pierre Bassène, entouré de son presbyterium et du peuple de Dieu venu des différentes paroisses et doyennés de Kolda, présidait la cérémonie de lancement de ce Synode.

Si, pour qui croit en Dieu le temps de la pêche miraculeuse n’est pas révolu, nous croyons et espérons que notre projet synodal survivra à la rude épreuve de cette pandémie, par la force de l’Esprit Saint, auteur des énergies nouvelles, et la résiliente détermination des fils de cette église en marche sous le signe brûlant du Christ ressuscité.

Marie, qui nous met à l’école des imprévus de Dieu, et Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, notre Patronne, intercèdent pour nous.

« Fluctuat nec mergitur1 ! »

1 « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas » ; locution utilisée comme devise de la ville de Paris.

Abbé Séraphin-Raphaël NTAB

Secrétaire Général du Synode diocésain de Kolda

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite