28.2 C
Sénégal
14 août 2022
ACTUALITE Nationale VIE CHRETIENNE

Décédé samedi dernier, Abbé Elias Barnabé Amine avait pour crédo le pardon de Dieu

« Je crois au pardon de Dieu », aimait répéter l’Abbé Elias Barnabé Amine, prêtre du diocèse de Tambacounda. Il est décédé le samedi 9 juillet 2022, à Dakar, des suites d’une maladie, à l’âge de 63 ans. Il a été ordonné prêtre le 27 mars 1989. La cérémonie de ses obsèques est prévue le jeudi 14 juillet 2022 en la Cathédrale Marie Reine de l’Univers de Tambacounda, à 10h 00, suivie de l’inhumation.

« Je crois au pardon de Dieu et à son soutien, car sans Lui, je ne peux rien faire », confessait l’Abbé Elias face à la presse, à l’occasion du jubilé de ses 25 ans de sacerdoce, qu’il a célébré le 27 avril 2014, le jour même de la double canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II, à Rome. Il tenait, ce jour-là, à « rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’Il a fait pour lui par les personnes qu’il a rencontrées dans sa vie de prêtre ».

Huit ans plus tard, soit samedi dernier, Abbé Elias Amine, achève sa garde sacerdotale et descend de sa guérite pour rejoindre la maison du Père, après 33 ans de ministère, avec comme devise sacerdotale : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. » (Marc 12, 30).

L’attachement à l’amour de Dieu. Une devise, mais aussi un testament spirituel qu’il laisse à toutes les personnes qu’il a rencontrées au cours de son ministère sacerdotal : « Vivez l’Amour de Dieu dans votre cœur, votre âme, votre esprit et votre force, enfin tout votre être ».

On se souvient également de cette confidence de l’Abbé Elias lors de son jubilé d’argent sur ce qui l’avait le plus marqué dans sa vie de prêtre : « La joie de vivre entre confrères, la joie de voir des couples heureux, la joie de travailler avec des laïcs engagés et de revenir chaque fois à la vérité que Dieu nous propose malgré les difficultés ».

Pour mémoire, Abbé Elias Barnabé Amine est né à Dakar, le 11 juin 1959, à la Zone B, à Grand Dakar. Il a été ordonné prêtre le 27 mars 1989 à Cathédrale Marie Reine de l’Univers.

« Après le CM2 à Saint Pierre de Dakar, je voulais d’abord aller chez les frères de St Gabriel. C’est seulement quand je suis arrivé à Tambacounda pour la 4e et la 3e, au collège Jean XXIII, que j’ai décidé d’aller au séminaire. Mgr Clément Cailleau, alors Préfet Apostolique du diocèse de Tambacounda, m’a orienté vers le Foyer de Charité du Cap des Biches. Le Grand Séminaire Libermann de Sébikotane m’a ouvert ses portes trois ans plus tard, c’était en 1983. Voilà en résumé mon parcours ».

Abbé Elias a séjourné dans la presque totalité des paroisses du diocèse de Tambacounda, en « commençant par Saint Clément de Tambacounda, Saint Joseph de Kédougou, Saint François Xavier de Guenn, Saint Augustin de Goudiry, Toumania dans le Fongoulimbi, Saint André de Koussanar, Saint Jean-Baptiste de Salémata et enfin à la Procure diocésaine ».

Fidespost

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite