33 C
Sénégal
28 septembre 2020
FidesPost
ACTUALITE FOI ET COVID19

Covid19 et Sacrements : que faire pour les personnes en attente de la réception des sacrements de l’initiation chrétienne ?

Nous sommes en période de pandémie et l’humanité entière est unie pour prier ou demander d’être délivrée. Malgré toutes les avancées scientifiques y compris dans le domaine de la médecine, nul ne sait, ni le jour ni l’heure de la fin. Nous saluons toute la prudence de nos autorités religieuses face à cette situation.

Toutefois de plus en plus une question pastorale nous habite : que faudrait-il faire pour les adultes ou personnes âgées en attente de la réception des sacrements de l’initiation chrétienne ? Surtout quand ces personnes ont fait leur cheminement ? Y aurait-il moyen de prendre en compte leur situation quelles que soient les prochaines mesures ?

Ce temps de pandémie nous plonge dans une situation où les chrétiens vivent autrement leur foi en toute responsabilité et de manière beaucoup plus enracinée dans une relation personnelle avec le Christ. Oui c’est une occasion pour les catéchumènes, les néophytes voire certains chrétiens de faire une rencontre personnelle avec le Christ.

Nous le savons cette rencontre personnelle est fondamentale et déterminante dans l’enracinement de la foi. Pour aider justement tous ces adultes et personnes âgées, plus exposées, y aurait-il pas lieu d’accueillir leur démarche de foi dans le respect des mesures édictées par les autorités sanitaires ? Il reviendrait à chaque pasteur en communion avec son église locale de permettre aux adultes et personnes âgées d’avoir accès aux Sacrements pour lesquels ils ont été préparés.

Nous vous partageons cette préoccupation et laissons ouvert la réflexion face à cette question de sacrement en temps de pandémie.

Frère Romuald Matar Gueye

1 commentaire

Liliane 6 août 2020 at 21 h 33 min

Excellente question.

Je pense que l’on devrait pouvoir ouvrir une brèche pour permettre à tous ses frères assoiffés du Christ de recevoir le sacrifice. Il faudrait juste veiller au respect des dispositions sanitaires. Quitte à faire plusieurs messes tout un week-end et à partir du Vendredi pour réduire la concentration humaine.

Ce serait dommage qu’en raison de cette pandémie, quelqu’un meurt et qu’il ne puisse être enterré (avoir l’absoute) qu’il avait toujours désiré. D’autant plus que certaines paroisses accueuillent qu’à 15 personnes à huit clos durant les messes dominicales.

Que le Seigneur nous benisse.

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite