31 C
Sénégal
7 juillet 2020
FidesPost
ACTUALITE Nationale

Covid-19 : « L’enseignement privé est en grand danger avec des attentes estimées à 12 milliards » (Abbé Georges G. Diouf)

La reprise des cours pour les classes d’examens est prévue ce jeudi 25 juin 2020. A cette occasion, l’Abbé Georges Guirane Diouf, Directeur de l’Enseignement Catholique de Dakar qui intervenait dans une radio de la place est revenu largement sur les conditions de la reprise des cours.

Les élèves des classes d’examen ont repris le chemin de l’école après trois mois de repos forcé dicté par la COVID-19. Ainsi, l’Abbé Georges Guirane Diouf lance un appel à tout le peuple sénégalais afin de stopper la propagation du virus. Selon lui, l’école peut être un milieu assez propice à la propagation mais tous les sénégalais doivent faire ce qui est de leur possible pour éviter des contaminations. « On a senti et on a dit partout qu’il y a un relâchement par rapport aux comportements des gens. Ce comportement doit être appliqué dans la vie sociale et aussi et surtout dans nos établissements. Nous veillerons mais c’est toute la société qui doit travailler pour éviter la propagation du virus », recommande-t-il.

S’agissant du matériel sanitaire attendu, ce dernier soutient que des efforts ont été faits par les autorités dans la mise en place du matériel nécessaire. Mais il plaide pour une augmentation pour tenir jusqu’en fin août. Ce qui a été reçu va s’épuiser très vite. « Nous espérons que l’effort va continuer », lance le Directeur de l’Enseignement Catholique de Dakar.

12 milliards de CFA pour l’ensemble du privé

Revenant sur la situation des écoles privées, Abbé Georges reconnaît l’enseignement privé est en grand danger. Personne n’a intérêt que le secteur disparaisse vu son apport dans l’éducation au Sénégal. Ce secteur de l’éducation appuie fortement l’Etat dans la mission d’éduquer les citoyens. « Dans cette situation hautement délicate où la survie des écoles est en jeu, le soutien de l’Etat dans le cadre de la force Covid-19 devrait être à la hauteur de nos attentes estimée à 12 milliards de CFA pour l’ensemble du privé (catholique, laïc et franco-arabe) », précise Abbé Georges Diouf. A l’en croire, il fait partie de ceux qui demandent à ce que tout le monde travaille à sauver cette année scolaire assez compliquée. S’il faut sauver cette année, cela voudrait dire qu’on doit faire des efforts.

Les parents doivent respecter leur devoir

Normalement tous devrait s’acquitter de leur devoir. A cet effet, explique-t-il, l’inscription d’un élève dans un établissement est annuelle. Ce contrat doit être respecté. Le paiement de la scolarité annuelle ne devrait pas être difficile à comprendre pour ceux qui ont inscrit leurs enfants pour lesquels l’année sera validée. Cette année scolaire est assez spéciale mais grâce à Dieu et les efforts des autorités elle ne sera certainement pas une année blanche.

Pour ce qui concerne les écoles catholiques dans l’archidiocèse de Dakar, dira Abbé Georges : « nous avons essayé de tout faire pour la continuité pédagogique. Nous avons essayé d’organiser le travail avec les enfants dans les familles pour qu’ils aient des enseignements en ligne. Un travail qui maintient les élèves pour éviter une déperdition par rapport aux acquis. Nous avons un contrat avec les enfants, nous ne voulions pas les laisser pendant tout ce temps-là à ne rien faire. Nous avons travaillé avec eux pour maintenir le contrat ». Logiquement, poursuit le Directeur de l’Enseignement Catholique de Dakar, les parents devraient payer pour ne pas que le système tombe et qu’ils n’aient plus le choix d’inscrire leurs enfants dans des écoles privées.

Pour les classes intermédiaires, les responsables de l’enseignement catholique attendent les directives de l’Etat pour voir ce qui se fera pour le passage de ces enfants. « Les établissements vont continuer à faire quelques choses et ils vont faire passer ces enfants. Alors les parents ne vont pas dire que leurs enfants vont passer en classe supérieur et ils ne payeront pas », conclut l’Abbé Georges Guirane Diouf.

Fidespost

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite