27.2 C
Sénégal
29 novembre 2022
ACTUALITE

Centrafrique : Les Evêques réclament justice et appellent les fidèles au calme et à la prière

La Conférence des Evêques de la Centraffique condamne les tueries successives des populations civiles et des prêtres qui s’observent ces derniers temps dans notre pays. Elle demande au Gouvernement et à la Minusca d’arrêter les coupables, et de les traduire devant la justice et invite les chrétiens, de ne pas céder à cette provocation et de prier pour la Paix. Voici l’intégralité de leur communiqué de presse.

«Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis»(Jn. 15,13)

1.   Chers frères et sœurs en Christ, nous avons appris avec émoi et consternation l’attaque du site de l’évêché d’Alindao qui abritait plus de 26 000 déplacés internes par les rebelles de l’UPC.

2.   Cette attaque planifiée depuis un certain temps a encore endeuillé des familles centrafricaines et l’Eglise catholique. Parmi les victimes innocentes, il y a deux prêtres, Mgr Blaise MADA, Vicaire Général du diocèse d’Alindao, abbé Célestin NGOUMBANGO, curé de la paroisse de Kongbo, et des blessés. Des maisons et des abris de fortune ont été pillés, saccagés ou brûlés.

3.   La Conférence des Evêques de Centrafrique condamne fermement les tueries successives des populations civiles et des prêtres qui s’observent ces derniers temps dans notre pays. Nous interpellons encore vivement le Gouvernement et la MINUSCA à coordonner leurs actions pour que les auteurs de ces assassinats et leurs commanditaires soient arrêtés et traduits devant la justice. Pourquoi l’Église Catholique est-elle devenue la cible des groupes armés criminels en Centrafrique ?

4.   En vérité, la méchanceté criminelle ne peut pas rester indéfiniment impunie. Malheur à la complicité responsable de celui qui a le devoir d’intervenir pour arrêter ces crimes contre l’humanité mais qui laisse faire.

5.   Nous présentons nos condoléances à Son Excellence Mgr Cyr-Nestor YAPAUPA, à tous les prêtres et les fidèles du diocèse d’Alindao, ainsi qu’aux familles de toutes les victimes. Nous exhortons toute la communauté chrétienne à rester calme et dans la prière pour ne pas tomber dans le piège du cycle de vengeance.

6.   Sainte Vierge Marie, Mère de l’Espérance, prie pour nous.

Fait à Bangui, le 16 novembre 2018

Pour la Conférence Épiscopale Centrafricaine

S.E. Mgr Bertrand Guy Richard APPORA NGALANIBE, évêque de Bambari.

Signalons que quelques jours après la mort de deux prêtres lors de violences du 15 novembre en Centrafrique, le pape a appelé à prier dimanche pour les victimes des récents massacres.

«Avec douleur, j’ai appris la nouvelle du massacre perpétré il y a deux jours dans un camp de personnes déplacées en République centrafricaine, dans lequel deux prêtres ont également été tués», a affirmé le Pape, ému par le sort de ce pays qu’il a visité en novembre 2015.

«À ce peuple qui m’est si cher, où j’ai ouvert la première Porte Sainte de l’Année de la miséricorde, j’exprime toute ma proximité et mon amour. Prions pour les morts et les blessés et pour que cesse toute violence dans ce pays bien-aimé qui a grand besoin de paix», a ajouté le Souverain pontife, avant de réciter le «Je vous salue Marie» avec la foule réunie place Saint-Pierre.

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite