32 C
Sénégal
21 avril 2021
FidesPost
ACTUALITE Nationale Vatican

Caritas Sénégal déploie un nouveau plan stratégique après avoir mobilisé plus de 4 milliards en 2020

Au cours de son Assemblée générale annuelle, tenue le 27 février 2021, en ligne en raison de la pandémie, le Président de Caritas Sénégal, Son Excellence mogr Jean Pierre Bassène, a révélé que Caritas Sénégal a « mobilisé, en 2020, la somme de (4.560. 383.818 FCFA) (Quatre milliards Cinq Cents Soixante millions Trois Cents Quatre Vingt Trois mille Huit Cents Dix Huit Francs CFA), en soutien à l’activité de notre Caritas nationale et des Caritas diocésaines ». Prenant la parole pour présenter son rapport moral, l’Abbé Alphonse Seck, Secrétaire général national de l’organisation a évoqué les l’impact de la pandémie du Covid19 sur la marche de Caritas, passé en revue plusieurs secteurs d’activités de Caritas Sénégal et annon la mise en œuvre d’un nouveau plan stratégique 2021-2025. « Ce nouveau Plan Stratégique, s’il est bien pris en charge, devrait aider notre organisation, dans les cinq années à venir, à ouvrir de nouvelles perspectives dans les domaines de la gouvernance, du développement institutionnel, de la gestion des Ressources Humaines, de la recherche de financement, de la politique d’audit et de contrôle interne, de la stratégie de suivi/évaluation, de développement de systèmes d’information ». Il s’est aussi exprimé sur la gouverance de l’organisation, ses relations avec les partenaires et les « chantiers urgents ».

Voici l’intégralité sa communication :

Une fois n’est pas coutume. Ce rapport moral, à l’instar de l’allocution de son Excellence Monseigneur le Président, s’ouvre naturellement sur des considérations liées à la Covid 19 ; Cette pandémie, qui a envahi le monde, a eu des conséquences sur notre propre activité, comme Caritas. Mais si je l’évoque, c’est surtout pour rendre compte à notre Assemblée de notre action dans la riposte, ce qui a permis d’apporter à de nombreux concitoyens le soutien attendu de Caritas.

Le rapport abordera ensuite la vie de notre organisation sous l’angle de sa gouvernance et de ses orientations stratégiques. Les relations de Caritas Sénégal avec les institutions au niveau national et international, ainsi que le partenariat, seront évoquées. Il s’achève sur des chantiers urgents concernant les Normes de Gestion de Caritas Internationalis et l’adoption de nos nouveaux manuels de procédures.

I. La pandémie de Coronavirus 

Les conséquences sur la marche de Caritas Sénégal

Le contexte de l’année 2020 est celui de cette grave pandémie. A travers le monde, comme ici chez nous, la Covid 19 continue d’avoir un fort impact sur les plans social, économique, culturel et humain. Concernant plus directement l’activité de Caritas, la précarité s’est accentuée chez certaines populations, du fait de la baisse de leurs moyens de subsistance. Rappelons-nous que l’hivernage 2019 avait déjà engendré un déficit sur le plan de la sécurité alimentaire ; et cette situation nous avait conduit à adresser un appel d’urgence (EA) à la confédération Caritas, en plus du lancement de la collecte du Fonds d’Urgence Sénégal.

Au sein de notre réseau, notre activité a connu un certain bouleversement, surtout dans l’exécution des projets et programmes et la marche de certains organes statutaires. Cependant, pour prévenir la situation, des mesures de protection du personnel ont été prises, grâce à un soutien de Caritas Espagne. Nous avons aussi adopté des modalités de télétravail, de travail à domicile, de visioconférences, afin de maintenir un niveau d’activités acceptable. De toutes façons, il nous faudra continuer de gérer la situation au mieux, et préserver la bonne marche de notre Caritas.

La riposte à la Covid 19

La situation, née de la pandémie, appelait une riposte à la mesure de l’accroissement de la pauvreté : Il fallait surtout aller au secours des populations les plus vulnérables. Ce que nous avons fait à deux niveaux : chaque Caritas diocésaine a essayé de mobiliser des ressources locales, là où c’était possible, en plus de l’apport de ses partenaires, pour des interventions à l’échelle du diocèse. En revanche, au Secrétariat national, plusieurs projets ont été élaborés et soumis aux partenaires ; ce qui a permis des actions de Cash Transfer dans tous les diocèses. Le Président est revenu sur le montant des ressources allouées dans le cadre de la riposte de la Covid 19.

II. La Gouvernance de Caritas Sénégal

1. La Province Ecclésiastique de Dakar

Je renouvèle l’expression de notre gratitude au Président, son Excellence Monseigneur Jean Pierre BASSENE, pour son soutien, et à nos évêques de la Province Ecclésiastique de Dakar, pour leur sollicitude envers Caritas Sénégal. A chaque fois qu’ils ont été sollicités, ils ont répondu positivement, sans compter que, régulièrement, ils ont reçu le Secrétaire Général de Caritas Sénégal pour des échanges sur la vie de notre organisation. Ils ont la même sollicitude envers Caurie Microfinance. Dans cette période particulièrement difficile pour les institutions de Microfinance, nos Evêques ont accepté de porter le plaidoyer pour Caurie Microfinance devant la plus haute autorité du pays, le Président de la République. Je leur exprime la reconnaissance des Administrateurs et des dirigeants de Caurie Microfinance.

Le 12 janvier 2021, les Evêques ont validé les Statuts et le Règlement Intérieur de Caritas Sénégal. Nous allons pouvoir les éditer et les mettre à la disposition de tous les membres du réseau. Ils ont aussi positivement reçu notre nouveau Plan Stratégique 2021-2025 et nous ont encouragé pour une bonne mise en oeuvre.

Enfin, le 17 février 2021, Mercredi des Cendres, nos Evêques ont donné à l’Eglise et au Sénégal une nouvelle lettre pastorale intitulée « Les Migrants et Les Réfugiés ». Cette question est au cœur de notre mission comme Caritas. Nous sommes donc attendus dans la prise en charge des recommandations de nos Evêques. Nous devrons surtout renforcer notre présence fraternelle et notre engagement en faveur de nos frères et soeurs Migrants et Réfugiés. J’exhorte chaque Caritas diocésaine à faciliter l’accès à la lettre pastorale qui doit devenir, pour notre réseau, un document de réflexion, d’orientation et de travail.

2. Le Conseil d’Administration

Pour des raisons liées à la pandémie, et à la restriction des rassemblements, le Conseil d’Administration n’a pu se réunir durant l’année 2020. Récemment, le rappel à Dieu de Monsieur Clément FAYE, qui en était membre (nous nous inclinons pieusement devant sa mémoire), et l’indisponibilité de certains membres, ont conduit au report, par deux fois, de la réunion programmée. Elle est de nouveau fixée au samedi 06 février 2021.

A l’agenda de ce Conseil, il est inscrit à la validation du Plan Stratégique 2021-2025 et des états financiers 2018, 2019 et 2020 du Secrétariat national. Le Conseil procédera à l’examen du budget exécuté de l’exercice 2020 du Secrétariat national, du budget prévisionnel 2021 du Secrétariat national, ainsi que du Plan triennal 2021-2023 du Secrétariat National. Il est également prévu l’élection du bureau du Conseil d’Administration.

Dans mon dernier rapport moral, sur le Conseil d’Administration, je disais ceci : « Nous sommes conscients, au regard de sa mission, qu’il nous reste encore des dispositions à prendre pour permettre au Conseil d’Administration d’exercer pleinement sa mission. Nous nous engageons à faire à nouveau des pas significatifs pour profiter tous ensemble de l’expertise des membres de cet organe de gouvernance ».

La réalité est que nous n’avons pas progressé, et que ces limites sont toujours là. Le Conseil d’Administration ne connaît toujours que de la seule gestion du Secrétariat national, faute de pouvoir disposer d’un budget prévisionnel annuel consolidé, du rapport annuel consolidé d’exécution de ce budget, ainsi que des états financiers annuels consolidés. Ce n’est pas faute d’avoir sensibilisé les uns et les autres à différentes occasions.

Comme vous le savez, cette situation, qui constitue un important défi pour notre organisation, a été diagnostiquée comme une faiblesse à corriger dans le cadre de notre nouveau Plan Stratégique 2021-2025.

3. L’Assemblée Générale

Par nécessité, cette assemblée générale se tient en ligne. Il était important que, dans le contexte difficile que nous connaissons du fait de la pandémie, ce rendez-vous annuel de réflexion et d’orientation soit maintenu ; c’est ce que vous avez compris et accepté de bon cœur. Je vous en remercie bien sincèrement.

La dernière Assemblée Générale, tenue à Ziguinchor du 8 au 9 février 2020, avait mis en bonne place la question de l’accès à l’eau pour la sécurité alimentaire. Dans ce cadre, nous avait été faite une présentation du projet de Forum Mondial de l’eau « Dakar 2021 » reporté en 2022. Nous avions souhaité prendre part à la préparation et participer à l’événement. Les contacts ont été pris depuis avec le Secrétariat exécutif du Forum. Cependant, malgré des retours verbaux qui nous ont été faits, nous sommes toujours en attente de l’invitation formelle à rejoindre les organes de préparation du Forum.

Le plaidoyer de l’accès à l’eau pour la sécurité alimentaire a été pris en charge dans le cadre d’un projet d’Observatoire des Services de l’Eau (OSE) en discussion avec Misereor. Il sera animé avec l’apport des points focaux diocésains de la Commission Nationale Hydraulique (CNH). Ce cadre serait particulièrement approprié, pour porter le plaidoyer sur les politiques publiques liées à l’eau, surtout la récente réforme de l’OFOR.

Un point important, abordé par l’Assemblée générale, a été la difficile mobilisation des ressources financières. Devant une tendance baissière observée depuis plusieurs années, même s’il y a un léger mieux cette année, il y a lieu de prendre en considération une situation qui risque d’être plus critique dans la période post Covid 19. J’y reviendrai en évoquant le partenariat. De toutes façons, il y a une obligation, pour Caritas Sénégal, de s’adapter à un nouvel environnement, d’adopter de nouvelles stratégies de mobilisation de ressources ; Ce qui implique plus de savoir-faire et l’élargissement de notre partenariat. Autant de choses que nous avons voulu prendre en charge dans le nouveau Plan Stratégique qui a fait une large place à la mobilisation des ressources locales comme extérieures.

La mise en place du Fonds d’Urgence Sénégal était une préoccupation de notre dernière Assemblée Générale. Aujourd’hui, nous pouvons considérer ce Fonds comme devenu effectif, avec une première collecte dont le résultat vous a été communiqué. Une deuxième collecte devrait être organisée du 14 au 28 mars 2021 dans tous nos diocèses du Sénégal.

4. Le Comité Exécutif

La Covid 19 a impacté le bon fonctionnement du Comité Exécutif. Alors même que le calendrier annuel des réunions avait été établi, il n’a pas été possible de l’exécuter. Une seule rencontre a été tenue à Thiès en janvier 2020. Le recours récent à la visioconférence nous permettra de tenir les réunions statutaires du Comité Exécutif, à chaque fois qu’une rencontre en présentiel ne sera pas possible. Cadre de pilotage et de réflexion stratégique, le Comité Exécutif aura principalement à porter, et pour les années à venir, la mise en œuvre de notre nouveau Plan Stratégique 2021-2025. Comme cela a été souhaité à la dernière réunion, il devra participer à renforcer la solidarité et l’entraide entre les Caritas.

III. Nos orientations Stratégiques 2021-2025

A la dernière Assemblée Générale, nous avions jugé satisfaisante la prise en charge du plan stratégique 2017-202I, sur la base du suivi des activités au sein du Comité Exécutif et lors des Assemblées Générales. Pour des raisons de mise en cohérence avec les cadres stratégiques de Caritas Internationalis et de Caritas Africa, nous avions pensé que nous pouvions anticiper d’une année la fin de ce Plan Stratégique et en élaborer un nouveau. Il y a lieu de relever que les axes stratégiques de cet ancien Plan sont quasiment repris dans le nouveau Plan Stratégique.

L’élaboration du nouveau Plan Stratégique a donné lieu à un diagnostic en profondeur de Caritas Sénégal. Après toutes ces années, ce diagnostic s’imposait, pour une analyse des forces et faiblesses de notre organisation en plusieurs domaines qui ont été ainsi identifiés :

– Nos capacités opérationnelles pour gagner en efficacité et impact de nos actions ;

  • Notre politique de gestion des Ressources Humaines ;

  • Notre politique de mobilisation des ressources et leur gestion par des dispositifs d’audit et de contrôle interne ;

  • Notre politique de partenariat ;

  • Notre politique en matière de suivi/évaluation, de capitalisation, de gestion des connaissances ;

  • Notre politique de communication pour une plus grande visibilité ;

  • Notre système d’information en matière de gestion financière, de gestion des Ressources Humaines, de gestion des projets et programmes etc.

Pour mener à bien cette tâche, il nous fallait un regard extérieur qualifié, une expertise avérée, capable de conduire ce diagnostic de notre organisation, d’accompagner sa réflexion stratégique et considérer les conditions de sa pérennité. C’est ce qui a motivé notre choix du Cabinet PERFORMANCES GROUP. Pour financer cette opération, nous avons pu compter sur le soutien financier de nos partenaires de CRS, MISEREOR, SECOURS CATHOLIQUE et CARITAS ESPAGNE.

Ce nouveau Plan Stratégique, s’il est bien pris en charge, devrait aider notre organisation, dans les cinq années à venir, à ouvrir de nouvelles perspectives dans les domaines de la gouvernance, du développement institutionnel, de la gestion des Ressources Humaines, de la recherche de financement, de la politique d’audit et de contrôle interne, de la stratégie de suivi/évaluation, de développement de systèmes d’information.

IV. Les Relations avec les institutions

1. Niveau national

– Etat du Sénégal et services nationaux

Ce rapport donne l’occasion de revenir sur le Programme d’investissement qui en est à sa seconde et dernière année d’exécution puisqu’il prend fin le 08 juillet 2021. Ce que l’on peut déjà noter, c’est son faible niveau d’exécution de 3,35% pour un montant total de 114.540.442 F CFA. Il n’y a pas de doute que la pandémie a quelque peu ralenti l’activité et que certains programmes arrivaient à leur terme. Il n’empêche que nous devrons faire l’effort de mieux maitriser nos prévisions. Du reste, ainsi que nous en avions convenu, nous allons très bientôt lancer la préparation du prochain programme d’investissement de façon à le déposer avant l’échéance de Juillet 2021. Par ailleurs, vous noterez les améliorations dans la disponibilité des Admissions temporaires, grâce à la diligence et à la compétence du nouveau transitaire avec lequel le Secrétariat national est en contrat.

2. Niveau international

– Caritas Sénégal dans les instances internationales de Caritas

Que ce soit au niveau de Caritas Internationalis, de Caritas Africa, avec les Caritas de la Zone Recowa / Cerao de l’Afrique de l’Ouest, comme au sein du Groupe de Travail de Caritas Internationalis pour le Sahel (GTCIS), Caritas Sénégal y tient son rôle et y exerce ses différentes responsabilités : (en Afrique, Vice-présidence de Caritas Africa et membre de la Commission Régionale Afrique (CRA), au niveau international, membre du Comité de Révision (RevCom), du Conseil Représentatif (REPCO), du THINK TANK Caritas 2030). Le Secrétariat national assure le versement régulier de toutes nos cotisations statutaires, y compris celle au CONGAD pour le niveau national. De ces cotisations statutaires, nous sommes à jour, par à un système de préfinancement mis en place par le Secrétariat national en attendant que les diocèses s’acquittent à leur tour des cotisations statutaires au niveau local.

– Partenariat

De nombreuses organisations, comme la nôtre, s’attendent à ce que les ressources externes des Caritas soient sérieusement affectées du fait de l’impact de la Covid 19 sur l’Europe dont sont issus nos principaux partenaires. Certaines Caritas de notre réseau ressentent déjà le manque de partenaires pour soutenir leur action. De ce fait, les Caritas devront partout développer, de plus en plus, des stratégies de mobilisation de ressources locales. Il y a lieu d’initier des approches plus créatives dans ce domaine. Des formations sont prévues par le Secrétariat national dans le cadre du programme APPROCHE que pilote Caritas Africa avec un financement du Secours Catholique Caritas France et de l’Agence Française de Développement (AFD). L’initiative de création du Fonds d’Urgence Sénégal devrait participer de cela, mais avec des résultats plus probants.

Je l’ai évoqué plus haut. Si le montant des sommes mobilisées est en hausse, en 2020, nous avons tout de même observé une tendance baissière, ces dernières années. Cette situation préoccupante a été prise en charge dans le nouveau Plan Stratégique 2021-2025. Il en est de même de la recherche d’un partenariat au niveau local, dans le cadre de projets nationaux d’envergure, comme ceux de l’Etat ; ceci reste une stratégie à poursuivre comme indiqué dans le nouveau Plan Stratégique.

V. Des chantiers urgents

1. Les Normes de Gestions de Caritas Internationalis

J’ai souvent évoqué dans ce rapport, et en Comité Exécutif, la question des Normes de gestion de Caritas Internationalis. Si j’y reviens, c’est parce que leur mise en œuvre ne peut plus attendre. Il y a un horizon fixé à juin 2021 pour toutes les organisations Caritas. Or si le Secrétariat national est déjà engagé dans une phase d’autoévaluation, il nous faut poursuivre le processus entamé, il y a quelques années, avec les diocèses. La mise en oeuvre des Normes de Gestion incombe à toutes les organisations membres de la Confédération et à leurs démembrements, que sont les Caritas diocésaines.

De plus en plus, les partenaires, nous exigerons, avant tout accord de projet, de vérifier si nous avons la certification des Normes de gestion par le RevCom de Caritas Internationalis, ils voudront vérifier que nous possédons codes de conduite et d’éthique, politiques de protection contre les abus sexuels, de gestion des Ressources humaines, d’audit etc.

Pour rappel, ces normes qui sont au nombre de cinq, portent sur:

  • les Lois et Codes de déontologie,

  • la Gouvernance et l’Organisation,

  • la Reddition des Comptes en matière de programmes et de finances,

  • la participation des parties prenantes,

  • la protection contre les abus sexuels des enfants mineurs et des adultes vulnérables.

Vous noterez que la cinquième norme vient d’être ajoutée ; ce qui prouve son importance pour la Confédération. Comme dit plus haut, ces cinq Normes doivent être prises en charge à travers l’élaboration et l’application effective des différentes politiques. A terme, Caritas Sénégal recevrait une certification de Caritas Internationalis qui l’habilite à traiter avec tout partenaire. C’est un véritable défi que nous devons relever ensemble.

2. La mise en service des nouveaux manuels de procédures

C’est l’occasion d’évoquer les manuels de procédures que nous avons voulu nous donner. Après y avoir travaillé toutes ces années et à différentes occasions, le manuel de gestion des Ressources Humaines va pouvoir être édité, accompagné d’une lettre officielle du Président qui est déjà disponible. Une dernière revue devra être faite du manuel de procédures administratives, financières et comptables, avant qu’il ne soit également édité et transmis à tous avec la lettre d’accompagnement du Président. Ce faisant, nous satisferons déjà à des éléments d’évaluation dans le cadre des Normes de Gestion.

Je termine ce rapport sur une citation de la Lettre Pastorale des Evêques du Sénégal « Les Migrants et les Réfugiés (n°15) :

« Le message de l’Ecriture est clair. Il invite à traiter l’étranger comme l’un des nôtres, avec égard et respect : « L’immigré qui réside avec vous, parmi vous, sera comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Egypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv. 19,34).

Ayons, en cet instant, une pensée priante pour tous les migrants qui ont péri sur les routes migratoires de la mer et du désert, parmi lesquels de nombreux compatriotes. Puisse le Seigneur ouvrir tous les cœurs à la rencontre de l’autre, différent, pour l’aimer comme une créature de Dieu.

Je vous remercie de votre attention.

Abbé Alphonse SECK

Secrétaire Général

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite