25.3 C
Sénégal
3 décembre 2022
ACTUALITE

Carême 2020 : Ce que les Evêques attendent de la jeunesse catholique

Les Evêques du Sénégal, Cap Vert, Guinée Bissau et Mauritanie ont rendu publique leur traditionnelle exhortation pour le Carême 2020, ouvert le mercredi 26 février et qui se termine le 12 avril prochain. Cette année, elle est particulièrement adressée à la jeunesse sur le thème : « Jeunes chrétiens, témoins de la foi ». Un texte organisé en trois chapitres et dans lequel les 14 évêques proposent comme slogan : « Un jeune, un engagement en Eglise ».

Le désir des Evêques de la Conférence épiscopale interterritoriale pour le présent Carême est de  partager avec les jeunes « quelques soucis et défis qui feront d’eux de véritables témoins, animés d’une foi dynamique et missionnaire ». Prenant comme paradigme la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs (cf. Luc 24,17), ils leur témoignent de leur proximité : « on est ensemble », leur disent-ils tout en saluant leur enthousiasme qui dynamise l’Eglise.

Sur les défis qui s’imposent à la jeunesse catholique, les Evêques ont pointé la situation économique qui plombent les rêves des jeunes, les crises répétitives et cycliques de l’éducation et de l’enseignement sans oublier la cherté des offres de formation, la migration irrégulière et le contexte de minorité religieuse « vécue comme un poids pouvant susciter différentes attitudes comme l’affirmation de soi, la protection ou le repli sur soi ». Ils ont également évoqué le monde digital et numérique, qui malgré ses dangers offre aux jeunes « une extraordinaire opportunité de dialogue, de rencontres et d’échanges », à condition, selon eux, de savoir en faire un bon usage. Les Evêques ont, enfin, constaté une volonté de plus en plus affirmée chez les jeunes de se regrouper en association et leur engouement pour les mouvements de spiritualité et les grands rassemblements. Un « enthousiasme communautaire » à mettre en lien avec les paroisses, doyennés, diocèses et autres institutions ecclésiales, ont-ils indiqué.

Partant de ces différents constats, les Evêques ont, par la suite, formulé aux jeunes « quelques pistes pour un progrès apostolique et missionnaire ». Ils les invitent à être une jeunesse évangélisée et évangélisatrice en prenant au sérieux la formation doctrinale, surtout biblique pour approfondir leur relation avec le Christ et à s’impliquer pleinement dans la vie des diocèses et paroisses, avec comme slogan : « Un jeune, un engagement en Eglise ». Des engagements à prendre également dans les domaines politique, social et économique.

Les Evêques exhortent les jeunes à fuir l’apostasie, à rester sourds aux sirènes des faux prophètes et vendeurs d’illusions et de ne pas avoir honte de leur nom de chrétien et de leur identité. « Vous êtes une chance pour nos Eglises, notre jeunesse et notre pays », leur disent-ils.

Dans la troisième et dernière partie de leur exhortation 2020, les Evêques soulignent aux jeunes la nécessité du témoignage. Car « la mission de tout baptisé est de refléter Jésus-Christ par sa vie, et d’être son témoin devant les hommes qu’il a tant aimés ». Et les jeunes en tant que « force de nos Eglises » portent une « responsabilité historique ».

Toutefois, préviennent-ils, la vie de témoignage commence par une relation d’intimité avec le Christ dans la prière personnelle qui transforme la vie. Elle se déploie ensuite dans les différents milieux de vie. Les Evêques invitent les jeunes à évangéliser le monde des cultures et des réseaux sociaux qui sont à utiliser avec beaucoup de « discernement et de responsabilité »  et leur rappellent les valeurs communes du vivre ensemble qui sont d’ordre social, culturel, écologique, économique, moral et spirituel.

Les Evêques concluent leur exhortation en appelant les jeunes à fuir la facilité, la paresse ; à ne pas se résigner ; à ne pas rester là à se lamenter sur leur sort et à ne pas céder au pessimisme et au découragement. « Forgez votre avenir en vivant avec sérieux votre présent ; ne perdez pas votre temps inutilement dans de vains loisirs » et « ne ruinez pas votre santé dans des pratiques et abus de toutes sortes », recommandent-ils.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite