28.2 C
Sénégal
6 juillet 2022
ACTUALITE CONTRIBUTION Nationale VIE CHRETIENNE

À cœur ouvert au confessionnal (Par Serge Coly)

Bénissez-moi, mon père, parce que j’ai pêché.

À toute fin utile, je m’appelle Isaac.

Il y a bien longtemps que j’aurais peut-être dû le faire. Je confesse à Dieu Tout-Puissant, je reconnais devant vous, mon père, que j’ai pêché…

Par Amour !

À moins que ce soit par une innocente naïveté ou plutôt par ignorance…

Oui, j’ai probablement pêché en appliquant à la lettre les propos de saint Augustin selon qui « la mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure ».

Je confesse que j’aime mon frère Ismaël, peut-être un peu trop d’ailleurs, au point que je ne cherche jamais à le frustrer pendant même que lui n’en rate jamais l’occasion. C’est comme un syndrome qui affecte les relations de deux frères dont l’ainé exagère toujours son “droit de violence” sur le cadet.

Mais à vrai dire, je ne sais si j’aime trop mon frère Ismaël ou si je préfère préserver, quoi qu’il m’en coûte, celle que notre commune tradition se plait à solennellement proclamer principe supérieur et fondement inébranlable de notre cher pays : la “sacrosainte” téranga sénégalaise que mon pauvre frère a pourtant tendance à piétiner !

Moi, je ne cesse de me laisser conduire comme un agneau à l’abattoir ; comme une brebis muette devant les tondeurs, [je] n’ouvre généralement pas la bouche. Après tout, ne suis-je pas fidèle ainsi à l’enseignement, par la parole et l’exemple, de mon Seigneur qui me demande d’être « candide comme une colombe » ? Je suis toujours capable de tendre ma joue pour recevoir encore et toujours des claques ou me faire arracher la barbe.

Tenez ! La fois dernière, Ismaël ne m’a pas pris ma tunique, mais une portion de mon terrain et j’ai dû céder non pas mon manteau, mais une bonne parcelle.

Avant-hier, il m’a assimilé aux francs-maçons, aux prostituées et aux pécheurs. Je sais qu’il se méprise, mais j’aime peut-être l’idée que ceux-là seront les premiers dans le royaume des cieux.

Hier, il m’a traité d’idolâtre et de “mariolâtre”, je me suis un peu énervé… Non ! C’est trop dire ; Jésus a dit que « quiconque se fâche contre son frère héritera de la géhenne ». Donc, je me suis juste un peu agité, histoire de l’intimider et calmer ses ardeurs. Cela a un peu marché rek.

Ce matin, Ismaël a encore récidivé, racontant à qui veut l’entendre que, je me serais défroqué suite à une apparition que certains diraient pourtant fantomatique. Et ensemble, ils jubilent, célébrant avec euphorie l’illusion d’une massification de sa famille au détriment de la mienne. Ils ne se rendent même pas compte que je suis le sel et la lumière pour eux, autrement, pourquoi me convoitent-ils autant ?

Je dois avouer que de prime abord, la partie où mon Maître me demande d’être « rusé comme un serpent » me fait un peu peur. Le serpent !? Brrrr !!! Je l’ai en horreur ! Je cale à ce niveau-là. Pourtant, je sais parfaitement qu’il s’agit d’être intelligent et Dieu sait que je le suis. J’en veux pour preuve l’excellence de tant d’hommes et de femmes respectables que j’ai si bien éduqués et formés au point qu’ils assurent aujourd’hui de hautes fonctions avec efficacité.

Ainsi, il y a bien des moments où je voudrais me lancer dans une correction fraternelle avec Ismaël, lui parler en toute fraternité, par amour quoi… Mais je finis toujours par me raviser, convaincu que c’est plus fort que lui. On dirait qu’il est sous l’emprise d’une frustration congénitale.

Alors, toujours fidèle à ma doctrine évangélique, je considère mon frère comme un païen et un publicain, une âme à gagner.

Finalement, de tous ces péchés d’amour, je ne peux demander pardon à Dieu puisque l’amour ne passera jamais…

Serge Coly

1 commentaire

Laure Coly 18 mai 2022 at 0 h 08 min

Merci beaucoup pour ce message fort qui vient à point. Grâce à ce « péché par amour » la pays regne dans nos quartiers, nos regions, notre pays…
« L’amour est patient… L’amour ne passera jamais ! »

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite