27 C
Sénégal
15 janvier 2021
FidesPost
ACTUALITE Internationale Nationale

12 janvier : il y a 101 ans !… Le Sénégal se souvient!… (Par le Père Christophe Buirette)

C’est incontestable, la plus grande catastrophe maritime civile mondiale est celle du « Joola »... Chaque année, alors curé de Saint-Pierre-du-Port et directeur national de l’Apostolat de la Mer auprès des évêques, j’avais à cœur de faire prier pour tous ces défunts, jeunes pour la plupart, engloutis par l’océan, certes, mais ressuscités avec le Christ : c’est notre Espérance !…

C’est aussi parce qu’il est capital de connaître son Histoire pour offrir du sens à l’avenir, qu’il peut être judicieux de nous rappeler qu’au petit matin du 12 janvier 1920, le paquebot « Afrique », à destination de Dakar, s’échouait au large des côtes françaises… Cette tragédie, avec 568 disparus, nous conduit ce jour à prier notamment pour l’une des figures emblématiques du bord, un prédécesseur direct de S. Exc. Monseigneur Benjamin Ndiaye : Mgr Hyacinthe Jalabert, évêque de Sénégambie, l’initiateur, dès 1911, de la cathédrale du « Souvenir Africain », telle que nous la connaissons aujourd’hui ! Enfin, pas tout à fait… car sur son frontispice était inscrit : « À ses morts d’Afrique, la France reconnaissante »… En effet, contrarié dans son œuvre, notamment par les gouverneurs Francs-Maçons, Mgr Jalabert rencontrera mille difficultés à faire admettre le principe d’une cathédrale à Dakar… et c’est sur une idée du Père Brottier – son « complice » depuis les années à Saint-Louis, qu’il nommera vicaire général de Dakar résidant à Paris – que pourra aboutir son extraordinaire projet… dont la consécration aura lieu, enfin, le 2 février 1936 !

La cathédrale de Dakar ? – Dès lors un édifice unique en son genre sur le Continent africain : un « panthéon » des morts d’Afrique : les français, dont les nombreux militaires inhumés dans les sables, mais également, avec la Première Guerre mondiale, les « Tirailleurs sénégalais » morts héroïquement pour la France, dont de nombreuses familles comptent aujourd’hui un tel aïeul… « Cathédrale du Souvenir Africain » donc : à leur mémoire et pour leur gloire, à jamais !

Occasion de les confier à la tendresse du Père ce mardi 12 janvier, de prier pour la Paix, en nos cœurs, dans nos relations et sur cette terre… d’autant que de nombreux Tirailleurs sont morts dans la tragédie du paquebot Afrique, sans oublier 17 missionnaires… venant de France, au lendemain de la guerre, pour annoncer le Christ, en ces contrées du Cayor ou auprès des Lébous… à temps et à contre-temps !

On sait que le bréviaire de Mgr Jalabert a été retrouvé sur une plage des Sables-d’Olonne… que le Père Brottier y découvre, stupéfait, une image de la Petite Thérèse avec l’inscription : « Gardez mon bon Père Brottier »… Et celui-ci de saisir la source de sa protection durant toute la guerre : le « miracle » permanent ! Mais c’est une autre histoire… sur le chemin de sa prochaine canonisation !…

« C’est là, qu’en ce moment, avec ses missionnaires,

« Un évêque, un grand homme aux traits purs et austères,

« Étendant ses deux mains, sur tous ces malheureux,

« D’un grand geste large, les recommande à Dieu ! ».

(Poème de P.-E. Pajot à la mémoire de Mgr Hyacinthe Jalabert – Extrait).

« La consécration de la cathédrale du Souvenir Africain restera une des plus glorieuses dates de l’évangélisation africaine ». (Bienheureux Père Daniel Brottier).

Soyez bénis !

Père Christophe Buirette.

+

1 commentaire

Serge 12 janvier 2021 at 12 h 39 min

Très beau témoignage pour notre foi et l’Église du Sénégal ! Informations très enrichissantes pour le devoir de mémoire…

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite